Arrestations et perquisitions à Trois-Rivières

Opération

Une frappe policière visait plusieurs trafiquants de drogues de la région de Trois-Rivières, jeudi matin, dans la suite de l’opération Loquace. Photo: Agence QMI / Archives


Nicolas Ducharme

Dernière mise à jour: 13-12-2012 | 13h14

TROIS-RIVIÈRES - Les policiers ont frappé, jeudi matin, à Trois-Rivières. Ils ont procédé à l'arrestation de neuf trafiquants de drogue qui opéraient dans trois immeubles à logements du centre-ville.

L'opération, qui s'est amorcée à 7 h 30, a eu lieu sur les rues Laviolette, Poisson et Sainte-Cécile. Une quarantaine de policiers du Module d'enquêtes sur le crime organisé ont mis fin aux activités d'un groupe dont la tête dirigeante serait Dominic Ouellet. Le réseau aurait fait la vente de méthamphétamines, de cocaïne et de marijuana.

«Les suspects seront tous accusés de trafic de stupéfiants, a indiqué la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec. D'autres seront aussi accusés de possession en vue d'en faire le trafic. Ce sont tous des gens connus des milieux policiers. Plusieurs étaient sous des conditions de libération, donc des accusations supplémentaires seront déposées.»

Un suspect, Nicolas Buiste, est toujours recherché par les autorités. Les présumés trafiquants pourraient être liés à un groupe de motards criminalisés.

Ceux-ci auraient eu comme modus operandi d'écouler les stupéfiants dans les parcs et les rues de Trois-Rivières ainsi que dans un bar situé sur le boulevard Saint-Maurice. Les policiers de la Sécurité publique de Trois-Rivières devraient d'ailleurs prendre le relais dans cette affaire, puisque l'enquête policière a permis de constater plusieurs infractions quant à la vente d'alcool dans ce commerce.

La frappe de jeudi est la suite régionale de l'opération Loquace, qui avait permis l'arrestation de 103 personnes, le 1er novembre dernier.

«L'enquête de la phase 2 s'est amorcée en septembre, a souligné Mme Cossette. La tête dirigeante, Dominic Ouellet, avait un lien avec Bryan Gauthier, arrêté lors de la première phase.»

Lors de cette opération d'envergure, les policiers avaient démantelé un réseau qui serait parvenu à écouler l'équivalent de 50 millions $ en drogue durant les six mois de l'enquête.
Trois personnes de la Mauricie sont toujours recherchées dans ce dossier, Jessy Kean, Luc Brisebois et Christian Junior Bédard.


Vidéos

Photos