Marcel Pontbriand: Di Maulo aurait été à ses trousses

Le gourou Marcel Pontbriand aurait été contraint de fuir parce qu'il avait des dettes importantes et la mafia à ses trousses. C'est ce qu'a indiqué l'un de ses anciens disciples, Jean-Guy Demers, à qui Pontbriand devait 300 000 $.

Incapable de se faire rembourser ce qu'on lui devait, M. Demers a raconté à TVA Nouvelles avoir sollicité le caïd Joseph Di Maulo pour l'aider. Ce dernier, un proche du clan Rizzuto, a fait la manchette récemment après avoir été assassiné.

Demers se serait donc rendu dans les bureaux de Di Maulo, dans l'est de Montréal, pour lui «vendre» une partie de la dette de Pontbriand. En d'autres mots, il aurait demandé au caïd d'aller récolter la dette, ce que ce dernier a accepté de faire en échange de la moitié de la somme.

Il semble que la stratégie n'a pas eu le succès espéré, puisque Pontbriand s'est sauvé entre-temps aux États-Unis.

Jean-Guy Demers, un homme d'affaires de la région de Thetford Mines, a indiqué que ce n'était pas la première fois que quelqu'un faisait appel à Joe Di Maulo pour recouvrer des sommes que devait Pontbriand.

Ces informations semblent corroborer certains des dires du gourou, selon lesquels il se serait enfui dans le Sud pour échapper à la mafia. Au cours des derniers jours, Marcel Pontbriand s'est confié à un journaliste de Victoriaville, lui racontant la «machination» dont il se disait victime.

À l'heure actuelle, Pontbriand n'a toujours pas été localisé, mais des indices laissent qu'il se trouverait probablement dans la région de Phoenix, en Arizona.


Vidéos

Photos