La douleur est «inexplicable»

Dernière mise à jour: 04-12-2012 | 13h55

SAINTE-CHRISTINE - Patrick Desautel, le père des trois enfants retrouvés sans vie dans leur domicile de Drummondville dimanche, s'est brièvement adressé aux médias en début d'après-midi mardi, à Sainte-Christine.

Visiblement ébranlé, Patrick Desautel a fait une déclaration très brève. Il a tenu à remercier les gens qui se sont mobilisés pour lui venir en aide ainsi qu'à sa famille dans cette épreuve.

«La douleur que nous éprouvons est inexplicable», a-t-il dit. Il a expliqué ne pas pouvoir répondre aux questions des médias, en raison de l'enquête policière en cours, avant de quitter la salle.

Dans un communiqué qu'il a précédemment fait parvenir aux médias, il disait ne pas comprendre ce qui s'est passé et être en attente des conclusions de l'enquête policière.

Patrick Desautel a ajouté qu'il aimait profondément ses trois enfants et que ceux-ci lui manqueront pour le reste de sa vie.

Sonia Blanchette, la mère des trois enfants retrouvés morts dimanche soir, se trouve toujours à l'hôpital.

Michel Surprenant, le président de l'Association des familles de personnes assassinées ou disparues, qui accompagnait le père de famille lors de sa déclaration, comprend que celui-ci ait décidé d'être bref.

Aussi sur Canoe.ca

«Je pense que dans une circonstance comme ça, il se devait d'être concis sur ce qu'il avait à dire et surtout, garder le focus sur ses enfants», explique-t-il.

Michel Surprenant a conseillé Patrick Desautel et lui a donné des documents afin de l'aider pour les épreuves qui lui restent à traverser.

À Sainte-Christine, c'est le branle-bas de combat ces derniers jours. Les citoyens se mobilisent pour aider M. Desautel et sa famille à surmonter cette terrible épreuve.

M. Rochefort, un restaurateur, a d'ailleurs prêté son local à la famille pour recevoir les médias lors du point de presse.

«Tous les citoyens de la communauté se relaient pour aider la famille en faisant notamment du bénévolat pour leur pépinière, une entreprise familiale. Ils vivent de l'exploitation de tomates et de salades, mais n'ont pas la force et le courage de travailler actuellement», a expliqué le propriétaire de restaurant.

Il a ajouté qu'il est toujours possible de se proposer afin d'aider la famille, même pour des petits travaux d'entretien, comme de la plomberie, par exemple.

La famille Desautel reçoit aussi des dons sur un compte ouvert à son nom.

C'est ce qu'a dit la mairesse de Sainte-Christine, Huguette St-Pierre Beaulac, en entrevue à LCN.

Elle ajouté que la communauté faisait de son mieux pour accompagner la famille.

«Il y a le comité de bénévoles pour faire continuer l'entreprise et préparer des repas, des témoignages sont envoyés à la famille... Ce sont ces actions-là qui font qu'on peut passer au travers d'un tel drame, a insisté la mairesse. Tout le monde se tient au courant pour connaître les besoins de la famille.»

Les funérailles des enfants auront lieu samedi.


Vidéos

Photos