Il n'y aura pas de jury au procès de Tony Tomassi

Justice

Tony Tomassi Photo: Agence QMI / Archives

QUÉBEC – L’ex-ministre libéral Tony Tomassi, accusé de fraude et d’abus de confiance, a demandé lundi un procès devant juge seul. La date sera fixée au printemps.

Son avocat, Me Joseph La Leggia, a indiqué à l’ouverture des assises criminelles, où la date du procès devant juge et jury devait être fixée, que son client voulait plutôt opter pour un procès devant juge seul.

Il reviendra donc en cour le 25 mars pour fixer la date de son procès.

En septembre, l’ancien ministre de la Famille du gouvernement Charest avait renoncé à son enquête préliminaire.

Selon l’acte d’accusation, celui qui était alors député de la circonscription de LaFontaine aurait «accepté d’une personne qui a des relations d’affaires avec le gouvernement, à savoir la compagnie BCIA et Luigi Coretti, sans avoir obtenu le consentement écrit du chef de la division du gouvernement qui l’emploie ou dont il est fonctionnaire, une récompense, un avantage ou un bénéfice».

Il est aussi accusé «d’avoir commis un abus de confiance relativement aux fonctions de sa charge».

Tony Tomassi avait été élu pour la première fois en 2003 et il avait accédé au poste de ministre de la Famille en 2008. Il s’était rapidement retrouvé au cœur de la controverse concernant l’attribution des places en garderies.

En mai 2010, Tony Tomassi avait été exclu du caucus par Jean Charest, qui avait demandé à la Sûreté du Québec d’enquêter sur ce député.

Deux ans plus tard, en mai 2012, après avoir été absent plusieurs fois de l’Assemblée nationale, Tomassi avait démissionné après avoir siégé comme indépendant depuis son éviction du caucus libéral.

Avec la collaboration de Marianne White


Vidéos

Photos