«Une enseignante dévouée»

Affaire

Tania Pontbriand ex-professeure d'éducation physique de Rosemère. Photo Joel Lemay / Agence QMI


Valérie Gonthier

SAINT-JÉRÔME - L'ex-enseignante Tania Pontbriand avait l'habitude de donner des cadeaux à ses étudiants et de passer du temps avec eux à l'extérieur de l'école, a témoigné hier une de ses amies et ancienne collègue.

«C'était une enseignante qui se dévouait à ses étudiants», a dit Suzanne Charbonneau, témoin de la défense.

Selon elle, il n'était pas rare que l'accusée passe du temps avec quelques élèves au magasin, ou au cinéma.

Tania Pontbriand est accusée d'avoir agressé sexuellement un mineur entre 2002 et 2004 alors qu'elle était en position d'autorité.

D'après Mme Charbonneau, l'accusée a toujours agi avec la présumée victime «comme elle agissait avec d'autres étudiants», avec qui elle était proche. «Elle s'impliquait personnellement auprès d'eux. C'était dans sa nature», a-t-elle insisté.

Même son de cloche d'un autre ancien collègue de l'école secondaire Rosemère. Selon Keith Belamy, la relation entre l'accusée et l'adolescent en était une «d'enseignant-élève».

«Je n'ai jamais rien vu d'inapproprié dans leur relation. Selon moi, elle est non-coupable», a-t-il lancé.

«Je n'ai jamais vu, lorsqu'ils étaient ensemble, quelque chose qui pouvait ressembler à un code secret entre eux, une étincelle dans les yeux ou une étreinte», a assuré le témoin.

Bouc émissaire

Selon lui, Tania Pontbriand a été «le bouc émissaire» de sa victime présumée, qui ne cherchait «qu'à blâmer quelqu'un» pour ses problèmes familiaux.

Il a expliqué qu'il n'avait aucune raison de douter des intentions de Tania Pontbriand, puisqu'elle était une «enseignante responsable».

«Elle était un vrai modèle», a-t-il lancé.

Des propos qui ont fait fondre en larmes l'accusée, qui était assise dans la salle d'audience. Tania Pontbriand est finalement sortie, après que son avocate ait demandé au juge Valmont Beaulieu de suspendre l'audience quelques instants.

Le procès reprendra le 10 décembre au palais de justice de St-Jérôme.


Vidéos

Photos