Un policier accusé d'agression sexuelle


Marianne White

QUÉBEC - Un policier de Lévis, Benjamin Pelletier, a fait face à de nombreux chefs d'accusation de nature sexuelle, vendredi au palais de justice de Québec.

Sept chefs d'accusation sur une seule présumée victime sont reprochés au policier de 29 ans, qui a été suspendu

Il est question d'agression sexuelle, d'incitation à des contacts sexuels, de leurre informatique et de production et de distribution de pornographie juvénile.

Les gestes reprochés auraient été posés entre le 1er avril et le 16 août derniers, et concerneraient une jeune fille de 16 ans.

L'homme fait aussi face à un chef d'entrave au travail des policiers et d'avoir divulgué des informations confidentielles.

La procureure de la Couronne, Me Annick Harbour, a indiqué que l'enquête se
poursuivait et que d'autres accusations pourraient venir s'ajouter à celles-ci.

Le policier n'était pas présent vendredi matin et était représenté par Me Charles Levasseur. Il devra revenir en cour le 9 janvier prochain pour la suite des procédures.


Vidéos

Photos