Lino Zambito malmènerait ses employés

MONTRÉAL - Reconverti dans la restauration, Lino Zambito aurait eu un comportement discutable envers certains de ses employés à sa Pizzeria Etc. de Blainville, allant même jusqu'à congédier une jeune femme enceinte.

«Au début, il était correct, il avait un grand sourire, disant de beaux bonjours. Quand il a su que j'étais enceinte parce que j'en avais parlé avec un client, il a dit à la gérante: "Crissez moi ça dehors!"», a raconté l'ancienne employée d'un des témoins vedettes de la commission Charbonneau à Claude Poirier, vendredi.

Par la suite, la jeune femme de 19 ans, qui a travaillé durant seulement quelques semaines pour Lino Zambito, aurait vu ses heures de travail diminuer sans raison. «Ils ont engagé quelqu'un pour me remplacer.»

Enceinte de 14 semaines, l'ancienne employée a affirmé que certains de ses collègues ont également éprouvé des difficultés pour se faire payer. «Ça a été plus long que prévu. J'ai été payée, mais pas pour toutes les heures que j'ai faites, mais je connais quelqu'un dont le chèque a rebondi quelques fois à la banque.»

Toujours d'après la future maman, la pizzeria des Laurentides de Lino Zambito fonctionnait bien, mais ce dernier s'en serait départi récemment. Et l'ancien dirigeant d'Infrabec ne se serait pas expliqué concernant ses chèques sans provision.

«J'ai entendu dire qu'il traitait parfois mal ses employés, des gens avaient peur de lui, et moins tu lui parlais mieux tu te portais», a ajouté la jeune femme qui a décidé de porter plainte à la Commission des normes du travail du Québec concernant son congédiement.


Vidéos

Photos