Derniers adieux à Joe Di Maulo

MONTRÉAL - Les funérailles de Joe Di Maulo, membre influent de la mafia montréalaise assassiné devant sa résidence de Blainville le 4 novembre dernier, ont été célébrées mercredi avant-midi.

Le cortège s'est mis en branle vers 10 h 30 pour se diriger vers l'église Notre-Dame-du-Mont-Carmel, rue du Mans à Montréal, où la cérémonie a commencé vers 11 h avant de se terminer une heure plus tard.

Le corps était exposé depuis lundi au complexe Magnus Poirier de la rue Sherbrooke Est. Le complexe funéraire comporte un stationnement souterrain qui a permis aux proches d'éviter les médias et les policiers qui les surveillaient.

Âgé de 70 ans, Joe Di Maulo a été une figure importante de la mafia montréalaise. Une des thèses étudiées par les enquêteurs veut que Di Maulo, un proche de la famille Cotroni, ait contribué à la lutte d'influence au sein de la mafia depuis trois ans, sans rester fidèle au parrain Rizzuto.

Selon le spécialiste en enquêtes policières de TVA Nouvelles, Richard Dupuis, Di Maulo «n'a rien fait pour protéger les acquis de Vito Rizzuto» pendant l'absence de ce dernier.

Qui était Joe Di Maulo?

Joseph «Joe» Di Maulo a marié la soeur de Raynald Desjardins, un acteur important du crime organisé à Montréal, selon la police. Il aurait joué un rôle dans les événements violents qui ont secoué la mafia depuis deux ans, croit la police.

Calabrais d'origine, il était lié au clan Cotroni puis aux Violi avant que ceux-ci soient éliminés par les Rizzuto, auxquels il s'est ensuite rallié.

Son association à la mafia a été rendue publique lors des travaux de la Commission d'enquête sur le crime organisé (CECO) durant les années 1970.

En 1971, alors qu'il avait 28 ans, Di Maulo a été accusé d'un triple meurtre commis dans sa boîte de nuit La Casa Loma. Condamné en première instance, il a été acquitté en appel.


Vidéos

Photos