14 trafiquants de «sels de bain» arrêtés

Dernière mise à jour: 08-11-2012 | 15h17

SHERBROOKE – Une importante opération policière s’est déroulée jeudi en Estrie. La Sûreté du Québec (SQ) a démantelé un important réseau de production et de distribution de drogue, plus particulièrement des sels de bain. Quelque 125 policiers de l'Escouade régionale mixte étaient sur le terrain.

Seize suspects sont visés par des mandats d'arrestation et 11 lieux devaient être perquisitionnés. L'opération se déroulait à Granby, Sherbrooke et Sainte-Christine, entre autres. Quatorze individus ont été arrêtés jusqu'à maintenant.

Selon les autorités, il semble que le réseau œuvrait de façon indépendante et pouvait produire jusqu'à 20 000 comprimés par semaine.

Un bilan préliminaire de l'opération fait état de saisies importantes notamment 200 000 comprimés et une centaine de kilos de produits chimiques servant de précurseurs.

Les sels de bain, qui sont connus dans la rue sous l'appellation de LSD, ressemblent aux sels de bain vendus dans les pharmacies. D'ailleurs, l'ensemble de la drogue de ce type saisie par les policiers en Estrie en 2011-2012 provenait de ce groupe.

Les sels de bain illégaux

Depuis septembre dernier, il est illégal au Canada de fabriquer, importer et vendre de soi-disant «sels de bain» qui sont utilisés comme produit euphorisant et qui contiennent une drogue de synthèse, la MDPV, l'acronyme pour le produit chimique méthylènedioxypyrovalerone.

Il faut faire la différence entre la drogue MDPV, communément appelée «sels de bain», et les sels de bain légaux achetés dans les magasins de détail.

Les «sels de bain» sont une drogue puissante qui ressemble aux vrais sels de bain, mais qui est utilisée pour ses effets psychotropes.

Les nouvelles règles signifient donc que les activités comme la possession, le trafic, la possession en vue du trafic, l'importation, l'exportation et la production de la MDPV seraient par conséquent illégales.

 


Vidéos

Photos