Le «blagueur» français est fauché

Québec - Le «blagueur» français est fauché

Dimanche, à l'aéroport Jean-Lesage de Québec, il aurait dit à une agente de bord d'Air Canada qu'il avait une bombe dans son porte-documents.© Agence QMI / Archives


Kathryne Lamontagne

Dernière mise à jour: 10-01-2012 | 18h53

QUÉBEC - N'étant pas en mesure de déposer les 2000$ nécessaires à sa libération conditionnelle, Paul-Prosper L'Homme, ce ressortissant français de 25 ans ayant affirmé, à la blague, détenir une bombe alors qu'il se trouvait à l'aéroport Jean-Lesage de Québec, demeure derrière les barreaux.

Mardi matin, au palais de justice de Québec, la juge Chantale Pelletier ne s'est pas opposée à la libération de l'individu, en échange, toutefois, d'une somme substantielle qui lui assurerait son retour au Canada, pour la suite des procédures.

Ne possédant pas les 2000$ requis, l'étudiant en droit de France, visiblement déçu, a donc passé sa troisième nuit en cellule. Il revient mercredi matin, devant la Cour, pour la suite des procédures judiciaires. L'Homme a requis les services d'un avocat de l'aide juridique de Québec pour se défendre.

L'Homme, qui devait rentrer chez lui après trois semaines de vacances au Québec, a été accusé, lundi, d'avoir transmis de faux renseignements et d'avoir causé un méfait pour avoir dit à un agent de bord, dimanche, qu'il avait une bombe dans son sac.

L'employé aurait alors averti le pilote, qui aurait contacté la sécurité de l'aéroport. La police de Québec a procédé à l'arrestation du Français, qui a tenté, en vain, de se défendre en plaidant qu'il s'agissait d'une blague.


Vidéos

Photos