Le procès Guy Turcotte, événement de l'année judiciaire

Sondage

Dr Guy Turcotte. © Agence QMI / Archives

Dernière mise à jour: 26-12-2011 | 15h29

MONTRÉAL - Le 5 juillet dernier, une onde de choc a balayé le Québec lorsqu'un jury a déclaré le cardiologue Guy Turcotte non criminellement responsable du meurtre de ses deux enfants. Au terme d'un procès hypermédiatisé, où l'horreur a côtoyé de vives émotions pendant près de trois mois, ce verdict a déchaîné les passions.

Sans surprise, le procès Turcotte arrive en tête de liste des événements judiciaires qui ont marqué l'année 2011, selon un sondage Léger Marketing réalisé pour l'Agence QMI auprès des Québécois. Près d'un répondant sur deux (49%) a choisi le procès du cardiologue comme événement marquant de la dernière année sur la scène judiciaire.

L'affaire Guy Turcotte fera encore partie de l'actualité en 2012. Celui qui désire à nouveau pratiquer en cardiologie et même fonder une famille à sa sortie de détention sera de retour devant la Commission d'examen des troubles mentaux, à l'Institut Pinel, les 12 et 13 janvier.

En deuxième position, avec 14% des réponses, figure le procès de la famille Shafia qui s'est amorcé en octobre au Palais de justice de Kingston, en Ontario. Un père, sa femme et leur fils aîné, tous des Montréalais d'origine afghane, accusés d'avoir prémédité l'assassinat de quatre des leurs dans des circonstances nébuleuses, bref tout était en place pour l'un des procès les plus suivis des dernières années au Canada, aussi bien anglais que français.

Le mystère des écluses de Kingston Mills, où les corps ont été retrouvés, n'est toujours pas résolu, le jury devant reprendre ses travaux le 16 janvier.

En mai, 31 des 155 présumés Hells Angels arrêtés dans le cadre de l'Opération Sharqc ont reçu leur passeport pour la liberté quand le juge James Brunton a décidé de les libérer inconditionnellement pour cause de délais déraisonnables. Ce geste-surprise a marqué la population, puisque 10% des personnes sondées estime qu'il mérite d'apparaître dans la liste des événements de l'année.

Mais la justice a poursuivi son cours : trois ans après l'Opération Sharqc -la plus importante rafle antimotards au pays-, les mégas-procès des 124 autres motards ont commencé dans la seconde moitié de 2011 et se poursuivront en 2012. Ayant fait l'objet de fuites importantes avant sa publication, le rapport produit par l'ancien chef de la police de Montréal, Jacques Duchesneau, a levé le voilé, en septembre dernier, sur toute une série de pratiques répréhensibles reliées à la collusion dans le milieu de la construction au Québec. Les vagues que le rapport a provoquées ont fait dire à 9% des personnes sondées qu'il s'agissait de l'événement de l'année.

L'affaire «DSK» ne s'est pas déroulée au Québec, mais elle a suscité un tel intérêt que 6% des participants au sondage l'ont évoqué. Dominique Strauss-Kahn a certes été blanchi des accusations d'agressions sexuelles qui pesaient contre lui, mais sa réputation et son avenir semblent avoir été entachés à jamais.

Puisque ce sondage a été effectué au début mois de décembre, l'arrestation récente du présumé meurtrier de Diane Grégoire, près de quatre ans après qu'elle eut été portée disparue, n'apparaît pas dans notre liste. Cependant, il y a fort à parier que cette affaire y figurera en 2012. Le procès de Paul Laplante, 52 ans, commencera très bientôt.

Les cinq personnalités ou événements de l'année 2011 dans le domaine judiciaire et les pourcentages obtenus.
1. Le procès de Guy Turcotte, 49%
2. Le procès des Shafia, 14%
3. La libération de 31 Hells Angels à cause des délais trop longs pour un procès, 10%
4. Le rapport Duchesneau, 9%
5. L'affaire Dominique Strauss-Kahn (DSK), 6%
Ce sondage Léger Marketind/Agence QMI a été réalisé par internet auprès de 1005 Québécois, du 5 au 7 décembre. La marge d'erreur est de 3,5%, dans 19 cas sur 20.


Vidéos

Photos