Drame familial: une scène horrifiante

Longueuil

L’homme a subi un interrogatoire de la part des policiers au terme duquel il est devenu un suspect, vendredi soir. L’individu de 34 ans comparaîtra lundi au palais de justice de Longueuil.  © Agence QMI / Maxime Deland


Ian Gauthier

LONGUEUIL – Les policiers qui sont intervenus sur les lieux du drame familial survenu à Longueuil, vendredi, ont été témoins d’une scène si horrifiante que leurs supérieurs se sont assurés qu’une aide psychologique leur soit apportée.

Le capitaine Claude Lachance, de la police de Longueuil, a confirmé samedi à l’Agence QMI que ces agents ont reçu cette aide à la suite de leur intervention.

Le double meurtre s’est produit dans un immeuble à logements de la rue Beauharnois, vers 6h30. Alertés par des voisins qui avaient entendu des cris, les policiers ont rapidement été dépêchés sur les lieux pour y découvrir les corps d’Emmanuelle Phaneuf, dans la trentaine, et de sa fille de 13 ans, Laurie Phaneuf.

Les deux victimes auraient vraisemblablement été blessées à la gorge avec une arme blanche par le conjoint de la dame. Il s’agissait de «morts évidentes», selon les policiers.

Deux petits garçons, âgés d’à peine un et trois ans, étaient aussi sur les lieux, mais n’étaient pas blessés. Selon certaines informations, ils étaient à proximité des deux cadavres à l’arrivée des policiers. Ils ont été transportés à l’hôpital par mesure de précaution. Ces deux garçonnets sont les fils du couple.

L’individu de 34 ans comparaîtra lundi au palais de justice de Longueuil après avoir comparu par voie téléphonique durant le week-end. D’abord considéré comme un témoin important dans les instants suivant le drame, l’homme a subi un interrogatoire de la part des policiers au terme duquel il est devenu un suspect, vendredi soir.


Vidéos

Photos