Marie-Ève Bastille n'est plus en prison

Condamnée

Marie-Ève Bastille © Agence QMI / Benoit Gariepy

QUÉBEC – Marie-Ève Bastille, cette femme de Québec qui a fait la manchette après avoir été condamnée pour l'homicide involontaire de son bébé naissant en novembre dernier, n'est plus en prison.

Après quatre mois d'incarcération, elle a eu la permission de quitter le Centre de détention de Québec il y a deux semaines. Cela fait suite à une décision de la Commission québécoise des libérations conditionnelles, qui permet à la jeune femme de 25 ans de profiter d'une sortie préparatoire à une libération conditionnelle. Pendant les 60 prochains jours, elle devra donc habiter chez ses parents 24 heures sur 24, tout en poursuivant sa thérapie avec un psychologue.

Marie-Ève Bastille a été condamnée à trois ans prison après avoir plaidé coupable à une accusation d’homicide involontaire survenu en juillet 2008.

La jeune femme disait ignorer être enceinte. Elle avait donné naissance à son bébé chez elle, et l’enfant n'avait pas survécu. Elle avait par la suite déposé le corps inerte du bébé dans un sac de plastique que sa conjointe de l'époque avait jeté dans un conteneur à déchets. Jamais les secours n'avaient été appelés.

Dans sa décision, la Commission soutient que la femme ne représente pas un danger élevé pour la société.

Relation inappropriée

Toujours en lien avec cette affaire, une agente correctionnelle du Centre de détention de Québec a été suspendue pour avoir noué des liens inappropriés avec Marie-Ève Bastille. Cette agente a écopé d'une suspension de dix jours sans salaire en novembre dernier. Le ministère de la Sécurité publique refuse de donner plus de détails à ce sujet.


Vidéos

Photos