Serge Forgues
Agence QMI

Trois ans d'angoisse et d'espoirs

Disparition de Marilyn Bergeron - Trois ans d'angoisse et d'espoirs

La mère de Marilyn Bergeron, Andree Bechard.© Archives/ Agence QMI


Serge Forgues

QUÉBEC- Voilà maintenant trois ans que Marilyn Bergeron a disparu. Consciente que le pire est à envisager, la mère de la jeune femme refuse toutefois de baisser les bras et continue de se battre pour retrouver sa fille.

«Au point où nous en sommes, on se dit que ce serait probablement une erreur ou un hasard qui nous permettrait de la retrouver», affirme pourtant Andrée Béchard, qui avoue qu’il est difficile de se faire à cette idée.

«Ça fait trois ans qu’on cherche notre fille à travers la province et même le Canada. On y travaille tous les jours, nous avons encore espoir, mais il y en a de moins en moins. […] L’enquête policière est achevée à 98 %», concède la mère.

«Mais nous continuons de croire que quelqu’un, quelque part, sait quelque chose. Nous ne sommes pas capables de nous décourager, car ça serait comme laisser tomber notre fille.»

Le temps a permis aux parents de Marilyn de mieux gérer leur optimisme quand de nouvelles informations font surface. Ce fut d’ailleurs le cas au mois de décembre alors qu’on croyait avoir vu Marilyn Bergeron à Montréal.

Après vérification, on a constaté qu’il s’agissait malheureusement d’une autre dame, dont les traits ressemblaient à ceux de la disparue.

«Si ça s’était produit deux semaines après la dernière fois que nous l’avons vue, ça aurait été autre chose. Mais nous avons vécu tellement de choses depuis trois ans que maintenant on se garde une certaine réserve », mentionne celle qui réclame toujours la création d’une brigade spécialisée dans les cas de disparition. Des cas difficiles Selon la directrice générale d'Enfant-Retour Québec, Pina Arcamone, le traitement des disparitions d’adultes est souvent plus compliqué dans les premières heures par rapport aux dossiers impliquant des jeunes. « La personne peut parfois avoir décidé d’abandonner sa vie pour s’en créer une autre», explique Mme Arcamone, qui précise toutefois que rien n’indique que ce soit le cas dans ce dossier.

Elle rappelle que «même si les nouvelles informations entrent au compte-gouttes après trois ans», l’histoire nous enseigne qu’un dénouement heureux est toujours possible.

«Dans des dossiers de fugue, il est arrivé à deux reprises que les personnes aient été retrouvées après plus de trois ans et un cas d’enlèvement parental s’est réglé après neuf ans», lance Mme Arcamone, pour qui il est important de ne jamais abandonner, afin que la personne recherchée sache qu’elle est aimée et qu’elle n’a pas été oubliée.

Marilyn Bergeron, qui serait aujourd’hui âgée de 27 ans, a été vue pour la dernière fois le 17 février 2008. Samedi prochain, les membres de la famille et les proches se réuniront à Québec pour souligner le triste anniversaire.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos