Des insultes qui ne font pas rire

Festival Zoofest - Des insultes qui ne font pas rire

Le petit Theatre Ste. Catherine, où le festival Zoofest présente des spectacles en anglais seulement, se retrouve au centre d’une controverse.© Le Journal de Montréal / Mathieu Turbide

Dernière mise à jour: 17-07-2009 | 11h58

Une controverse linguistique vient assombrir les festivités entourant les festivals Juste Pour Rire et Zoofest.

Un artiste anglophone a décidé, hier après-midi, de mettre la clé dans la porte de son théâtre, après avoir insulté et provoqué la colère de francophones qui demandaient à recevoir des informations en français.

Aussi sur Canoe.ca

Eric Amber, qui a ouvert le Theatre Ste.Catherine en 2004, s’est retrouvé dans la tourmente à cause de deux courriels et de quelques gros mots anglais à quatre lettres.

L’histoire a débuté par un envoi massif d’un courriel – en anglais seulement– décrivant la programmation du Zoofest au Theatre Ste. Catherine.

«Tout ce que nous avons demandé, très poliment, c’est que nous voulions recevoir les courriels en français et que, si ce n’était pas possible, que nous souhaitions être retirés de leur liste d’envoi», explique Jacob Brind’amour, de la compagnie de théâtre trifluvienne Les Sages Fous, qui avait reçu le courriel.

«Fanatique sans éducation»

Pour toute réponse, il s’est fait traiter de «fanatique sans éducation» avant de se faire envoyer promener crûment dans la langue de Shakespeare. «Est-ce que vous comprenez l'expression anglophone: Go Fuck Yourself?», leur a écrit M. Amber.

Choquée de cette réponse, la collègue de M. Brind’amour, elle-même anglophone d’origine américaine, South Miller, a répondu en anglais, par un courriel plus long (voir échange de courriels). Une fois de plus, elle s’est fait envoyer paître.

Rencontré hier après-midi, le propriétaire du Theatre Ste. Catherine (TSC) a expliqué, en français, qu’il s’agissait d’un «gros malentendu». Eric Amber dit avoir reçu plusieurs courriels «agressifs» à la suite de cet envoi en anglais seulement de sa programmation.

«Je me suis fait traiter de “sale Anglais juif ”. Je me suis senti insulté et j’ai répondu comme ça», explique M. Amber, un homme de théâtre né d’une mère francophone et d’un père immigrant et qui a grandi en Alberta avant de s’installer à Montréal.

Le Journal a voulu voir les courriels «agressifs» en question, mais Eric Amber n’a pas voulu nous les montrer, de peur de mettre de l’huile sur le feu. Les deux artistes des Sages Fous, quant à eux, assurent ne jamais avoir insulté qui que ce soit.

Un peu plus tard en fin d’après-midi, le proprio du théâtre a mis la clé dans la porte de son établissement en signe de protestation contre la montée du racisme et de l’intolérance à Montréal.

«En raison du racisme et de l’intolérance écrasants de la société francophone au Québec à l’endroit des minorités et des cultures non francophones, le Theatre Ste. Catherine va fermer ses portes en signe de protestation», peut-on lire en anglais dans un courriel envoyé par le TSC.

La fermeture sera effective le 21 décembre prochain.

Juste Pour Rire s’en dissocie

Sylvie Simard, responsable des médias pour Juste Pour Rire, n’entendait d’ailleurs pas à rire, hier. «Évidemment, nous nous dissocions de ces propos qui sont des bêtises gratuites. En 27 ans, au Festival, il n’y a jamais eu d’irrespect envers qui que ce soit. Nous allons parler aux gens du Theatre Ste. Catherine», a-t-elle réagi.

L’ÉCHANGE DE COURRIELS

1er courriel: « Bonjour, Merci de nous envoyer vos messages en français ou de nous retirer de votre liste d'envois.
Les Sages Fous»

1ère réponse: « The shows listed were in english and therefore so is the message. You obviously can't read in english because you are an uneducated bigot. Est-ce que vous comprenez l'expression anglophone: Go Fuck Yourself?»

Traduction libre: «Les spectacles sont en anglais donc, le message aussi. Vous ne pouvez manifestement pas lire l’anglais parce que vous êtes un fanatique sans éducation. Est-ce que vous comprenez l’expression anglophone: Allez vous faire foutre?»

2ème courriel: «Hello, [...] Your response is an incredibly inappropriate, ugly and aggressive message.
[...] It seems that it is you the bigot. We, at Les Sages Fous all speak at least three languages, have travelled the world and are obviously more educated and open minded than you.
I myself am one of the few anglophones who proudly speaks french in a continent that insists on being monolingual. [...] [...] Ever thought of moving to Georgia Back woods Texas? They like people like you down there. [...]
South Miller, Les Sages Fous»

Traduction libre: «Votre réponse est incroyablement inappropriée, laide et agressive. [...] Il semble que ce soit vous, le fanatique. Nous, chez Les Sages Fous, parlons tous au moins trois langues, avons voyagé et sommes visiblement plus éduqués et ouverts d’esprit que vous.Je suis moi-même une des rares anglophones qui parle fièrement le français dans un continent qui s’obstine à être unilingue. [...] Avez-vous déjè pensé déménager en Georgie? Ou dans l’arrière-pays du Texas? Ils aiment les gens comme vous là-bas.
South Miller, Les Sages Fous»

2ème réponse: «just delete the message and move on with your life. ps: fuck you»

Traduction libre: «Vous n’avez qu’à effacer le message et continuer votre vie. PS: allez vous faire foutre.»


Vidéos

Photos