Improbable triangle amoureux

Hells - Sorel - Improbable triangle amoureux

Le repaire des Hells, à Sorel, a brûlé le 18 octobre.Photo d'archives - Gilles Renaud

David Santerre
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 30-10-2008 | 08h45

L'avocat de Steve Carbonneau, accusé d'avoir fait sauter le bunker des Hells Angels de Sorel, ne croit pas l'histoire de triangle amoureux qui expliquerait l'attentat. Ces allégations émaneraient plutôt du délire de son client, qui aurait de sérieux problèmes psychiatriques.

Me Marcel Guérin a étudié jusqu'aux petites heures, hier, la volumineuse preuve que lui a remise la Couronne lors du bref passage en cour de ses clients, Steve Carbonneau et Jacques Beaulieu, mardi.

«J'ai écouté la déclaration que Carbonneau a donnée aux policiers et ça a confirmé ce que je pensais: il faut qu'il aille en psychiatrie avant que le dossier aille plus loin», martèle Me Guérin.

«J'avais l'impression d'avoir Valery Fabrikant en regardant ça. Ses propos, son langage démontrent qu'il est paranoïaque et obsessif», décrit l'avocat, qui ne mâche pas ses mots pour expliquer que l'attentat du bunker des Hells n'est pas l'oeuvre d'un truand qui n'a peur de rien, mais plutôt, selon lui, celle d'un homme profondément troublé.

Fabulation

Pour Me Guérin, les allégations selon lesquelles son ex-conjointe aurait eu des relations sexuelles avec un membre des Hells Angels et voulant que Carbonneau, 39 ans, ait été menacé par des motards qui lui auraient enfoncé une arme à feu dans la bouche relèveraient de la «fabulation» de son client.

«Il a d'ailleurs un passé psychiatrique», assure Me Guérin.

En outre, l'ex-conjointe en question ne serait pas le genre de femme à laquelle s'intéressent généralement les motards, qui préfèrent plutôt des jeunes femmes plantureuses et des danseuses nues. La principale intéressée, dans ce cas, est selon l'avocat tout le contraire de cette description.

Quant au coaccusé et oncle de Carbonneau, Jacques Beaulieu, il serait, selon lui, sain d'esprit mais ne connaissait pas le véritable dessein de son neveu quand il a décidé de le suivre dans cette folle aventure.

C'est le vendredi 7 novembre que l'avocat s'adressera au juge pour que son client subisse une évaluation psychiatrique.


Vidéos

Photos