Grand-maman égorgée

Jean-Michel Nahas
Le Journal de Montréal

Un homme de 28 ans visiblement dérangé aurait égorgé sa grand-mère de 88 ans, avant d'être maîtrisé par les policiers, vendredi soir, dans le quartier Villeray à Montréal.

Le sordide drame est survenu dans un logement de la rue des Écores.

Marie Rosa Perluzzo, 88 ans, a été retrouvée ensanglantée sur le sol de son appartement par son garçon qui habite l'étage supérieur du même immeuble.

Affolé, le fils de la victime a perçu que quelqu'un se sauvait par la porte arrière du logis. Il a tout de suite couru en direction du fuyard, pour découvrir avec stupeur qu'il s'agissait de son neveu de 28 ans.

Agité

Dans sa fuite, le suspect a aussi bousculé des enfants qui jouaient dans la ruelle. Un voisin a alors alerté le 9-1-1.

À l'arrivée des autorités, le petit-fils de la femme assassinée était fortement agité. Les agents ont dû l'asperger de poivre de Cayenne pour le contenir.

«Il n'était pas dans son état normal et il est toujours à l'hôpital, on n'a pas encore pu l'interroger», a indiqué hier avant-midi Yannick Ouimet, porte-parole du SPVM.

La condition confuse du suspect complique la tâche des enquêteurs. Ceux-ci n'ont présentement aucune piste pour expliquer un crime aussi violent.

Sous le choc

Les proches de l'octogénaire décédée étaient atterrés, hier. Jointe au téléphone, une des belles-filles de Mme Perluzzo s'est dite «en état de choc».

«Ça ne se peut pas, c'était un si bon garçon», a-t-elle soufflé, en parlant du petit-fils, qui portait des traces de sang sur ses vêtements au moment de son arrestation.

La tragédie a semé l'inquiétude sur la rue des Écores, principalement habitée par des familles et des aînés.

«On dit que c'est la rue des personnes âgées, ici. Tout le monde se protège comme il le peut», a dit une voisine, Pierrette Gravel.

Il s'agit du 16e homicide en 2008 sur le territoire couvert par le SPVM, comparativement à 31 à pareille date l'an dernier.


Vidéos

Photos