Six chiens contaminés ont été euthanasiés

SPCA de Montréal - Parvovirose - Six chiens contaminés ont été euthanasiés

Les chiens malades auraient été contaminés par le virus dans la section des chiens errants avant d’être vaccinés pour passer du côté du centre d’adoption.Photo d'archives

Jessica Nadeau
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 21-05-2008 | 08h59

Une épidémie de parvovirose canine a tué six chiens à la SPCA de Montréal, obligeant le centre d'adoption à fermer le week-end dernier. La direction n'exclut pas un problème de malpropreté.

En deux jours seulement, six chiens de la SPCA de la rue Jean-Talon ont contracté des symptômes de la parvorirose, un virus extrêmement contagieux qui cause des vomissements et de la diarrhée.

«Nous n'avons pas voulu prendre de risques, c'est pourquoi nous avons fermé la salle d'adoption, nous avons fait un grand ménage et les vétérinaires ont examiné tous les chiens», explique la nouvelle directrice générale par intérim, Alanna Devine.

Tous les chiens ont été privés de sortie - car ils peuvent contracter le virus en reniflant les excréments des autres - et les six chiens contaminés ont été euthanasiés, faute de budget pour les soigner.

Virus

Mme Devine ne peut par contre assurer que les autres chiens ne sont pas malades, car le virus met de 14 à 21 jours avant de se manifester. Elle rassure néanmoins les futurs parents adoptifs en soulignant que la SPCA offre une garantie de 30 jours si un chien tombe malade.

Selon elle, la situation se serait envenimée en l'absence de système de ventilation dans le centre, ce qui, en plus de causer de fortes odeurs dans les locaux, fait vivre un stress supplémentaire aux chiens qui ont chaud. La direction affirme ne pas avoir de budget pour un nouveau système de ventilation.

Interrogée par le Journal quant à savoir s'il pouvait s'agir d'un problème de malpropreté, la directrice affirme qu'elle «ne croit pas», mais qu'elle «ne peut l'exclure» puisqu'elle révise présentement toutes les méthodes de nettoyage mises en place par l'ancienne administration de M. Barnotti.


Vidéos

Photos