Suspendu pour trafic de drogue

Vincent Larouche
Journal de Montréal

Un col bleu de l'arrondissement d'Anjou est présentement suspendu sans solde, car ses patrons craignent qu'il ait profité de son travail dans les parcs pour faire le trafic de drogue.

Michael Amaral, 36 ans, d'Anjou, a été arrêté début novembre dans le cadre de l'opération «Entité» de la police de Montréal, qui visait le démantèlement d'un réseau de trafiquants de drogue.

Quatorze per- sonnes avaient alors été écrouées au terme d'une longue enquête démarrée un an plus tôt.

Les policiers avaient saisi des quantités importantes de cocaïne, de marijuana, de speed, de crack, ainsi que quatre véhicules et une arme à feu.

M. Amaral, un col bleu auxiliaire qui travaille dans les parcs pour l'arrondissement Anjou, a été accusé de trafic de stupéfiants. Il est resté détenu trois jours avant d'être libéré, le 5 novembre, dans l'attente de son procès, moyennant une caution de 7 000 $.

Sans solde

Depuis, la direction de l'arrondissement l'a suspendu sans solde, le temps de s'assurer qu'il ne profitait pas de son travail pour vendre de la drogue dans les parcs.

«Nous, on ne l'accuse de rien pour l'instant, mais les chefs d'accusation auxquels il fait face en cour sont assez importants pour justifier une enquête interne», affirme Andrée Duquette, directrice des services administratifs d'Anjou.

«Nous voulons voir s'il y a un lien avec son travail. On ne parle pas de quelqu'un qui avait seulement un joint de pot, d'autant plus que l'employé travaillait dans le milieu des parcs, où il y a des jeunes», rem arque la directrice.

Il est extrêmement rare que l'arrondissement soit confronté à de telles situations, ajoute-telle.


Vidéos

Photos