Du karting pour le Club des petits déjeuners

Acrivité des cégépiens en techniques de tourisme - Du karting pour le Club des petits déjeuners

Thomas Gagnon, un des instigateurs de la journée de karting, était fier de venir en aide au Club des petits déjeuners du Québec.

Hubert Lapointe

La journée familiale de karting au profit du Club des petits déjeuners du Québec avait lieu ce samedi 24 novembre, au Karting Lavertu Extrême sur le site d’Expocité. Organisée par des étudiants en techniques de tourisme du Cégep Limoilou et du collège St-Lawrence, la journée se voulait une compétition de courses amicales grâce à laquelle les élèves apprenaient le métier pendant que les familles prenaient une journée de repos bien méritée.

«Les étudiants partent de rien et créent quelque chose de concret. L’activité est comme une initiation, sur le terrain, des choses apprises en classe», raconte Lyne L’Africain, enseignante du programme de DEC bilingue de Techniques de tourisme.

L’enseignante avait l’esprit tranquille lors de cette journée, car elle sait très bien qu’il est beaucoup plus intéressant pour les élèves de «mettre les mains à la pâte».

Pour Mme L’Africain, il ne fait aucun doute non plus que ses étudiants prendront conscience de l’impact social que peut avoir une activité comme celle qu’ils organisent dans une communauté. «Quoiqu’on en dise, les jeunes d’aujourd’hui sont dévoués», affirme Lyne L’Africain en saluant le grand esprit d’équipe et l’entraide dont les étudiants ont fait preuve.

Quatre activités

Dans le cadre de leur cours, les étudiants, divisés en quatre groupes, avaient le choix de l’activité et de la cause à financer s’ils parvenaient à réaliser des profits.

Aujourd’hui était donc la dernière de ces quatre activités après le concert Jeunes talents unis pour le cancer du 15 novembre, la journée de Beach Bowling du 17 novembre et les conférences sur l’environnement de mercredi dernier.

Dans le cas présent, les participants étaient invités à payer 10$ pour cinq minutes de karting. De ce montant, 3$ allaient directement dans la caisse du Club des petits déjeuners du Québec. Qui plus est, des hot-dogs étaient en vente afin de faire grossir le montant du don.

«Je crois que nous avons fait du beau travail», affirme Thomas Gagnon, président de l’équipe de neuf élèves initiateurs du projet. Il a expliqué que l’idée du groupe de venir en aide au Club des petits déjeuners du Québec a deux origines.

En premier lieu, l’éclair de génie lui est venu alors qu’une tasse du réseau TQS (dont la vente aide le Club des petits déjeuners) s’est retrouvée sous ses yeux. De plus, Thomas Gagnon est père de Victor, un garçon de 17 mois, en plus d’attendre avec impatience un deuxième enfant qui devrait naître en décembre.

«Je sais de quoi je parle, même une pause de dix minutes parfois, ça fait du bien», lança-t-il, soulignant du même coup l’importance du coin garderie et du service d’animation disponible sur place.

Francis de Courval, propriétaire de Karting Lavertu Extrême, salue de son côté le bon travail des élèves en Techniques de tourisme. «C’est une formule gagnante pour tout le monde. Ça aide les jeunes, ça aide un organisme et ça me fait plaisir», dit-il, en rappelant qu’il doit toutefois organiser l’événement dans les règles.

Il poursuit son commentaire en indiquant que son entreprise est un bel endroit pour accueillir beaucoup de monde. «J’aide n’importe quel organisme», a fièrement mentionné M. de Courval avant de retourner à ses véhicules.


Vidéos

Photos