À Pinel à cause de son béguin pour Kevin Parent

Le Journal de Québec

La femme de Trois-Rivières, Renée Toupin, 42 ans, qui a reconnu avoir harcelé le chanteur Kevin Parent prend la route de l'Institut Philippe-Pinel pour une autre évaluation psychiatrique.

Envoyée au Centre hospitalier de Maria le 11 septembre dernier par le juge Jean Bécu afin de déterminer si elle souffrait d'un trouble de personnalité avant de prononcer sa sentence, la psychiatre Julie Pinard a recommandé son transfert à Pinel pour des examens plus approfondis.

Toupin a reconnu être entrée en pleine nuit le 21 juillet dans la résidence du chanteur Kevin Parent à Miguasha tard en soirée alors qu'il dormait pour lui déclarer son amour.

Il avait réussi à la chasser après qu'elle lui eu promis qu'elle quittait la région. La quadragénaire a toutefois tenté d'entrer en contact avec lui à deux reprises. Kevin Parent a finalement porté plainte.

En juillet 2005, Toupin avait plaidé coupable à des accusations d'harcèlement criminel toujours à l'endroit du chanteur et condamnée à trois mois de prison.

L'affaire avait débuté en janvier 2003 quand elle a déclaré une première fois son amour à l'artiste gaspésien sur le site Internet.

Quelques semaines plus tard, elle déménageait carrément à Nouvelle pour se rapprocher de son idole. Elle a avait réussi à entrer en pleine nuit dans le domicile de Kevin Parent à Miguasha.


Vidéos

Photos