Le projet social vert Cohabitat Québec en chantier dès 2008

Entrevue avec le fondateur - Le projet social vert Cohabitat Québec en chantier dès 2008

Michel Desgagné, initiateur de Cohabitat Québec, a visité plusieurs habitats du genre, dont Windsong Coho à Langley en Colombie-Britannique que l’on voit ici.© Windsong Coho

- Mélanie Tremblay

Dernière mise à jour: 30-07-2007 | 20h08

Québec - «Nous nous étions donné un délai de six ans pour réaliser notre projet et finalement nous le terminerons en moins de cinq ans. Nous avons atteint un nombre suffisant de membres pour le mettre en chantier dès le début de 2008. Nous espérons emménager à l’automne 2009», a indiqué Michel Desgagné, initiateur de Cohabitat Québec, en entrevue avec Canoë.

Ce projet a démarré en décembre 2004. Il serait le premier du genre initié dans la région de Québec. La mission du regroupement est de concevoir un habitat social et écologique pour ses membres, qui sont aussi propriétaires et occupants, à un coût total par ménage n'excédant pas celui d'une unité d'habitation comparable sur le marché. La coopérative comptera 35 unités, maisons et logements, dans un aménagement où il y aura une maison commune et des espaces verts partagés. L’échange, l’écoute et l’entraide sont primés. Les décisions sont toujours prises à l’unisson. La gestion et l’entretien des lieux seront assurés par les résidents. La communauté a aussi pour objectif de protéger l’environnement par la réduction de sa consommation, le compostage, le covoiturage, le recyclage, la récupération et la réutilisation.

Développement

Actuellement, Cohabitat Québec compte 20 ménages composés de 30 membres. «Il faut d’abord créer des liens de confiance avec ceux qui souhaitent adhérer au projet et s’assurer d’une éventuelle bonne collaboration puisque c’est un projet social à long terme. Ce qui est la phase la plus longue», a expliqué monsieur Desgagné. Pour débuter les travaux, 60% du regroupement devait être formé.

Première étape: le terrain. Au départ, les membres cherchaient un terrain dans un rayon de 15 kilomètres à partir du centre-ville de Québec afin d’être à proximité de tous les services et du milieu urbain. «D’ici la fin de 2007, nous aurons acheté notre terrain et dans un rayon de cinq kilomètres du centre-ville», a affirmé le fondateur. Actuellement, six terrains sont en vue, dont deux appartenant à des communautés religieuses.

Pour ce qui est du constructeur, de l’ingénieur et de l’architecte, les recherches sont en cours, puisque les travaux du cohabitat débuteront au début de 2008 avec la conception des plans et du design. Et dès l’automne 2008, la construction devrait commencer pour se terminer environ un an plus tard. 10% à 20% du budget servira à intégrer des technologies vertes: captation de l’énergie solaire, isolation de qualité supérieure, utilisation de matériaux locaux, possibilité d’intégration de la géothermie... Coût total approximatif: 8 millions $.


Vidéos

Photos