Une ex-élue accusée d'agression sur un Juif

David Santerre
Le Journal de Montréal

Une ancienne conseillère municipale d'Outremont célèbre pour ses prises de position à l'égard des juifs hassidiques sera accusée ce matin d'avoir tenté de blesser un membre de cette communauté en fonçant sur lui avec sa voiture.

Les événements seraient survenus dans la soirée du 4 juillet dernier.

L'ex-conseillère Céline Forget, horticultrice de métier, conduisait sa voiture à l'angle des rues Wiseman et Marsolais, et aurait délibérément foncé sur un membre de la communauté juive qu'elle aurait vu en bordure de la rue.

Il s'agirait d'Israël Brewer, avec qui elle a eu maille à partir à plusieurs reprises. L'homme n'aurait pas été blessé.

Dans le passé, Céline Forget s'est mise à dos la communauté hassidique à plusieurs occasions en dénonçant, à titre de conseillère municipale, des commerces et lieux de culte illégaux.

Selon elle, l'administration d'Outremont faisait preuve de complaisance envers cette communauté. «C'est certain qu'elle ne s'est pas fait d'amis avec ça», dit son avocate, Me Marie-Hélène Giroux.

Elle s'est parfois retrouvée en cour lors de démêlés avec Israël Brewer, le tout se terminant généralement par la signature d'ordonnances de garder la paix - des ordonnances 810, comme on dit dans le jargon judiciaire.

Me Giroux affirme ne pas comprendre comment le dépôt d'accusations contre sa cliente a pu être autorisé.

Vengeance?

Selon elle, il est clair qu'il s'agit d'une vengeance. Elle ajoute que l'ex-conseillère est parfois victime de harcèlement et de méfaits de la part de membres de la communauté juive.

À un point tel qu'elle aurait toujours avec elle une caméra pour filmer les événements, en cas de dérapage.

Mme Forget plaide que le soir du 4 juillet, sa voiture a été encerclée par des hassidim qui l'avaient reconnue.

Elle jure n'avoir foncé sur personne, selon son avocate, qui tentera de faire tomber les accusations contre sa cliente.

Les hassidiques ont une autre version que celle de Mme Forget.

«Elle est allée chez M. Brewer, s'est disputée avec ses enfants, et l'un d'eux a appelé la police. Quand les agents sont arrivés, ils l'ont vue foncer sur M. Brewer», expose Alex Werzberger, porteparole de la Coalition d'organisations hassidiques d'Outremont.

«Cette dame est allée en politique seulement pour nous nuire. Il se peut que des jeunes aient endommagé sa voiture. Ce sont des cas isolés, pas des commandes de la communauté», ajoute-t-il au sujet du harcèlement dont Céline Forget se dit victime.


Vidéos

Photos