Arrêté avec un arsenal

Daniel Renaud
Le Journal de Montréal

Trahi par des propos haineux et des photos éloquentes qu'il aurait fait circuler sur Internet, un jeune admirateur de Kimveer Gill a été arrêté avant-hier dans sa résidence familiale de L'Île-Perrot, transformée en véritable arsenal.

Le jeune homme, Renaud Émard, qui a fêté ses 18 ans il y a quelques jours à peine, aurait tenu des propos particulièrement haineux contre les musulmans et les Noirs dans des forums de discussion.

Il aurait également fait circuler des photos de lui sur lesquelles il apparaît avec des armes. Mais ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il échangeait avec... des policiers.

Ceux-ci l'ont appréhendé mercredi soir dans sa résidence de L'Île-Perrot, où ils ont découvert pas moins d'une vingtaine d'armes, dont une carabine de calibre 303, des fusils de chasse de calibre 410 et 12, un revolver 9 mm et des armes de collection.

«Sur Internet, il a démontré des intentions claires et il en avait la capacité», a confié au Journal une source policière qui a décrit l'individu comme n'ayant pas d'ami et étant replié sur lui même.

Projet Cybernétique

L'enquête, réalisée par les membres du Service de lutte contre le terrorisme de la SQ, de la GRC et du SPVM dans le cadre du projet Cybernétique, a débuté dans les jours qui ont suivi la tuerie survenue au collège Dawson.

Selon nos sources, Renaud Émard, qui utilisait un pseudonyme, aurait écrit des messages en faveur de Kimveer Gill sur le site Vampire Freaks, le même site que celui qui avait été utilisé par le tueur.

Intrigués, les policiers, qui surveillaient ce site, ont commencé à échanger avec lui. Ils ont également suivi des échanges qu'il avait sur d'autres forums de discussion avant de l'arrêter, mercredi.

Armes saisies

Par mesure préventive, les armes ont été saisies. Quant au suspect, il a comparu hier matin au Palais de justice de Valleyfield et a été accusé de sept chefs de possession d'armes prohibées et d'entreposage illégal d'armes à feu.

Il demeure incarcéré en attendant de revenir en cour, mardi prochain, pour probablement faire face à de nouvelles accusations reliées aux propos qu'il aurait tenus sur Internet.

Un homme plus âgé a également été arrêté dans la résidence du suspect. Il a été libéré et pourrait comparaître par voie de sommation sous divers chefs reliés à l'entreposage des armes à feu saisies.

drenaud@journalmtl.com


Vidéos

Photos