Grosse récolte de marijuana

Sylvain Trépanier
Le Journal de Québec

Une offensive des forces policières dans les régions de la Beauce et de l'Amiante a permis de mettre la main sur environ 10 millions de dollars de marijuana au cours des derniers jours.

Après les cultivateurs de cannabis de la Mauricie et du Centre-du-Québec, il y a deux semaines, ce fut au tour de leurs semblables de Chaudière-Appalaches de recevoir la visite des policiers.

Hier, des visites policières dans cinq terrains boisés des localités de Disraëli, Saint-Jean-Brébeuf et Kinnear's Mills ont permis aux forces combinées de la Sûreté du Québec, de la Sûreté municipale de Thetford Mines et de la Gendarmerie royale du Canada, secondées d'une équipe de repérage par hélicoptère des Forces armées canadiennes, de mettre la main sur au moins 4000 plants de marijuana presque à maturité.

La veille, une armada de policiers de la Sûreté du Québec des MRC Etchemins, Beauce-Sartigan et Robert-Cliche, secondés d'agents de la Gendarmerie royale du Canada, ont investi huit terrains boisés différents dans diverses localités, pour une récolte, cette fois, d'environ 3300 plants de marijuana. Ils ont encore une fois été aidés dans leur travail par les Forces armées canadiennes qui ont survolé les différents secteurs en hélicoptère.

Pièges et stratagèmes

«Sur un des emplacements visités dans la MRC Beauce-Sartigan, les policiers ont été confrontés à des pièges tirant des projectiles de calibre 22, a précisé le porte-parole de la Sûreté du Québec à Québec, l'agent Richard Gagné. Il ne s'agissait pas d'armes à proprement parler, mais d'un dispositif artisanal tirant des balles de 22.»

«À un autre endroit, des petits animaux comme des lièvres ou des écureuils ont été abattus et suspendus près de la culture de cannabis pour que la putréfaction en camoufle les odeurs. Ailleurs, du savon était répandu tout autour du lieu de culture, encore une fois pour dissimuler l'odeur de cannabis», ajoute l'agent Gagné.

«Du travail d'enquête, des informations du public et du repérage aérien ont permis de mettre en place l'opération d'aujourd'hui», ajoute l'agent Gagné.

La drogue saisie est estimée sur le marché noir à plus de 10 millions de dollars.

Aucune arrestation n'a été effectuée hier, mais la police compte bien rencontrer quelques suspects au cours des prochains jours. D'autres emplacements sont actuellement sous surveillance dans la région de Chaudière-Appalaches.


Vidéos

Photos