Quatre fois mère et étudiante

Gilles Pilon
Le Journal de Montréal

MONTRÉAL - «Jeune femme, je voulais avoir quatre enfants, mais je voulais aussi poursuivre des études universitaires. La formation à distance de la téléuniversité m'aura permis de faire les deux...»

À 29 ans, Anne-Estelle Bédard, mère de quatre enfants, âgés de trois à sept ans, est en train de terminer une maîtrise en formation à distance après avoir obtenu un certificat en informatique et un baccalauréat en communications.

Son secret: une bonne organisation du travail, une discipline de fer, une motivation à toute épreuve et une inscription à la formation à distance de la télé universitaire.

Sans oublier quatre beaux enfants, un conjoint dévoué et serviable et deux grands-mères prêtes à donner un coup de main quand il le faut.

«J'ai dû interrompre mes études en ergothérapie à 21 ans lorsque je suis devenue enceinte pour la première fois. Abandonner les études me désolait, j'ai donc regardé du coté de la téléuniversité...», dit la jeune mère qui avoue profiter des rares moments d'accalmie dans la maison pour faire ses lectures dans le bain et rédiger ses travaux académiques la nuit quand tout le monde dort.

Maintenir la motivation

«Notre journée commence à six heures. C'est le branle-bas de combat pour préparer les enfants pour l'école et la prématernelle... À neuf heures, j'ai l'impression que ma journée est très avancée, mais c'est là que je peux commencer mes cours...», avoue la jeune maman.

Son plus grand défi, c'est de maintenir la motivation parce que même si elle peut compter sur l'aide à distance des tuteurs de la téléuniversité et des autres élèves, sa situation hors campus l'isole grandement.

«Par contre, je suis plus efficace, je ne gaspille pas de temps ni d'énergie à voyager au centre ville...», dit-elle en avouant que l'arrivée de l'Internet et des communications informatiques a grandement simplifié la poursuite des études à distance.

Elle a mis quatre ans à compléter son bac tout en donnant naissance à ses enfants et en les élevant.

«À 31 ans, j'aurai terminé ma maîtrise... Mes enfants seront tous à l'école et je pourrai me lancer sur le marché du travail. J'aurai réussi à étudier et à m'occuper de ma famille, j'aurai connu le meilleur des deux mondes...», dit-elle avec contentement.

Exemple pour les enfants

À la maison, tout le monde étudie ou fait des devoirs. «Les enfants me voient lire, étudier et faire des devoirs. Ils me prennent comme exemple et ont déjà compris que pour réussir à l'école, il faut travailler fort...», dit la mère qui admet toutefois qu'elle n'aura pas eu le temps de se rendre compte qu'elle aura vieilli d'une décennie.


Vidéos

Photos