Le Gesù ne renouvellera pas le bail aux raëliens

Mathieu Turbide et Marc Pigeon - Journal de Montréal

Raël devra trouver un autre endroit pour réunir ses fidèles à Montréal. Le Gesù ne renouvellera pas le bail qui le lie depuis cinq ans au mouvement raëlien.

Le Journal a appris que le Centre de créativité Le Gesù, situé rue Bleury, a signifié aux raëliens, récemment, qu’ils devront se trouver un autre lieu de rassemblement après le mois d’août prochain.

La direction du Gesù a indiqué avoir été « défavorisée » par le bail de cinq ans signé avec les raëliens en 1999. Le contrat accordait aux raëliens l’utilisation de la salle du Gesù le troisième dimanche de chaque mois.

« Des locations à partir du dimanche pour les représentations le mercredi, ça nous est beaucoup demandé. On a donc été défavorisé dans cet aspect-là. On a prévenu le locataire qu’on ne renouvellerait pas ce bail-là parce qu’on rend notre salle non disponible », a indiqué la coordonnatrice générale du Gesù, Christine Lécuyer.

Les Jésuites
Les propriétaires du Gesù, les Jésuites canadiens, avaient tenté, en 2000, d’expulser les raëliens de leur salle. L’ordre religieux avait été choqué par une campagne anti-catholique lancée par les raëliens. L’administration du Gesù s’était adressée aux tribunaux pour résilier le bail, sous prétexte que l’identité des raëliens n’avait pas été clairement établie lors de la signature du bail, quelques mois plus tôt.

Mais le Gesù a perdu la bataille, puisqu’il ne pouvait pas invoquer des motifs religieux pour casser le bail. « Les avis juridiques n’étaient pas en notre faveur. On aurait contrevenu à la Charte des droits et libertés », a ajouté Mme Lécuyer.

Manif raëlienne
Par ailleurs, une vingtaine de raëliens ont manifesté, hier matin, devant l’édifice du Journal de Montréal pour dénoncer ce qu’ils appellent le « harcèlement médiatique » dont ils seraient l’objet.


Vidéos

Photos