Agence QMI

Concert d'éloges pour Jean-Paul L'Allier

Dernière mise à jour: 05-01-2016 | 15h59

QUÉBEC - Les hommages en l'honneur de l'ancien maire de Québec, Jean-Paul L'Allier, décédé mardi, se sont multipliés.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a écrit sur Twitter qu'il était «un grand homme qui a fait avancer le Québec et notre Capitale-Nationale»

Le chef de l'Opposition officielle, Pierre Karl Péladeau, a affirmé pour sa part que M. L'Allier était «un maire exceptionnel» et que la province et la capitale étaient en deuil.

Le chef de la CAQ, François Legault, a décrit sur Twitter l'ex-maire comme «un grand leader, un visionnaire qui a changé la face de Québec».

Au fédéral, le chef du NPD, Thomas Mulcair l'a qualifié de «maire remarquable, un homme de cœur. Jean-Paul L'Allier a renouvelé la Ville de Québec pour des générations à venir. Il nous manquera».

Le premier ministre Justin Trudeau a présenté ses condoléances aux proches de l'ancien maire.

Le député conservateur fédéral Gérard Deltell a affirmé dans un long message sur Facebook que l'ancien maire a «marqué à sa façon et de manière indélébile l'histoire de la ville de Québec», notamment en ce qui concerne les fusions municipales dans la région, parce qu'il «savait créer les consensus nécessaires».

Homme de stature

«Homme de stature, à l'intelligence politique vive, il savait atteindre ses objectifs par sa force de travail et de conviction», a ajouté le député de la région de Québec.

Le chef du Bloc québécois, Rhéal Fortin, lui a aussi rendu hommage. «La ville de Québec telle qu'on la connaît aujourd'hui, c'est celle de Jean-Paul L'Allier. Il a notamment travaillé à la revitalisation des quartiers centraux de la ville, rendant toute sa fierté et sa grandeur à la capitale nationale. Les gens de Québec ont perdu un visionnaire et un grand amoureux de leur ville.»

Le maire de Montréal, M. Denis Coderre, a tenu à ajouter sa voix au concert d'éloges adressés à l'ancien politicien. «On se souviendra de Jean-Paul L'Allier comme d'un témoin et acteur important de la vie politique québécoise, tant au niveau municipal que provincial. Même s'il avait quitté la politique en 2005, son influence se faisait encore fortement sentir, jusqu'à tout récemment, notamment dans les discussions autour des relations entre Québec et les municipalités.»

«M. L'Allier a été un maire visionnaire qui a transformé sa ville pour en faire une capitale admirée partout dans le monde», a pour sa part souligné Marc Demers, le maire de Laval.

Un gentleman

«Bouleversée d'apprendre le décès de Jean-Paul L'Allier, gentleman de la politique. Toujours eu pour lui le plus grand respect. Un précurseur», a pour sa part écrit Louise Harel, ex-ministre péquiste provinciale des Affaires municipales, sur Twitter.

«S'il n'y avait qu'une seule qualité que nous devions souligner chez Jean-Paul L'Allier, ce serait assurément sa grande classe qui faisait de lui un authentique gentleman», a renchéri Jacques Létourneau, président de la Confédération des syndicats nationaux. «Mais nous passerions alors sous silence le fait qu'il était un homme généreux, féru de culture, ardent défenseur de la langue française et visionnaire du développement urbain et territorial à l'échelle humaine.»

«Nous nous souviendrons de Jean-Paul L'Allier, comme d'un homme déterminé et d'un politicien très respecté par ses pairs. Son départ est une grande perte pour le Québec», a pour sa part souligné la présidente de la Centrale des syndicats du Québec, Louise Chabot.

Le député Jean-François Lisée a exprimé toute sa «gratitude à Jean-Paul L'Allier, un grand maire de Québec».

La secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, a mentionné sur Twitter que l'ancien maire était un «grand militant francophone et de l'action culturelle»

De son côté, Marc Boucher, le mari de feu Andrée P. Boucher, la mairesse qui a succédé à M. L'Allier, a aussi vanté les mérites de M. L'Allier «Si la ville de Québec est vraiment ce qu'elle est aujourd'hui, belle comme elle est, on le doit beaucoup à M. L'Allier», a-t-il confié sur les ondes de BLVD mardi matin.

Il s'est rappelé la relation parfois houleuse qu'entretenait son épouse avec l'ancien maire. «Je l'entendais dire qu'Andrée et lui s'étaient tiré la pipe sur bien des sujets, mais que personnellement, ils s'entendaient à merveille», a-t-il souligné, faisant ainsi référence à des propos tenus par M. L'Allier lors de la dernière entrevue qu'il a accordée en novembre à Radio-Canada, diffusée la semaine dernière.

«L'héritage dont je suis le plus fier n'est pas physique. C'est la réhabilitation de la démocratie municipale, les conseils de quartier. Faire en sorte que les gens puissent, avec des moyens, prendre en main leur quartier (...) C'est ça mon héritage. C'est la fierté et la démocratie municipale», avait alors confié Jean-Paul L'Allier

Un batisseur

C'est dans ce sens que la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a souligné sa contribution sur Twitter en le qualifiant de «bâtisseur d'une ville à échelle humaine».
Son influence a aussi été reconnue outre-mer, puisque l'ancien premier ministre français Jean-Pierre Raffarin l'a qualifié de «bonne personne».

«Hommage à la mémoire de Jean-Paul L'Allier qui fut un grand maire de Québec, un grand ami de la France», a précisé M. Raffarin sur Twitter.

L'ancien premier ministre Bernard Landry était également bouleversé d'apprendre le décès de M. L'Allier. «On partageait pour la ville de Québec une admiration sans bornes, et Jean-Paul L'Allier a fait qu'elle était plus belle encore», a-t-il dit, se rappelant du travail accompli ensemble pour la revitalisation économique du quartier Saint-Roch.

Biz, l'un des membres du groupe Loco Locass qui est originaire de Québec, l'a décrit sur Twitter comme le «grand timonier du renouveau de Saint-Roch».

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Décès de Jean-Paul L'Allier, ancien maire de Québec

Voir en plein écran

Vidéos

Photos