Claudia Berthiaume
Agence QMI

Yves Lévesque est réélu à Trois-Rivières

Yves Lévesque est réélu à Trois-Rivières

Yves Lévesque a obtenu un 4e mandat. Photo Archives / Agence QMI

Claudia Berthiaume

TROIS-RIVIÈRES - Yves Lévesque a gagné la faveur des électeurs trifluviens pour la quatrième fois, dimanche soir. Le maire sortant, qui faisait la lutte à cinq autres candidats, a obtenu 49,2% des voies.

Avec 10 713 votes de plus que sa plus proche rivale, Yves Lévesque retourne à l'hôtel de ville gonflé à bloc. «Ce soir, je retrouve ma deuxième famille, celle que j'ai adoptée en 1984, la grande famille de la ville de Trois-Rivières, a déclaré le premier magistrat en montant sur la scène pour s'adresser à ses partisans. Chaque fois, c'est toujours un privilège quand les gens me choisissent.»

Il s'est dit convaincu d'avoir toujours la même passion qui lui a permis de diriger la Ville de Trois-Rivières pendant les 12 dernières années. De même souffle, le maire Lévesque a affirmé son désir de travailler avec tous les conseillers qui ont été élus par la population. «Notre rôle c'est d'amener notre opinion autour de la table, a-t-il mentionné. Les gens nous ont choisis parce qu'ils ont confiance en nous. Ensemble, il faut prendre la meilleure décision pour l'ensemble de la population.»

Adversaires

C'est Sylvie Tardif qui a terminé en deuxième position, avec 31,2% des voies. Son ex-collègue du Groupe des sept, Catherine Dufresne, a quant à elle récolté 14% du vote. Les trois autres aspirants à la mairie se sont partagé les 5,5% restants. Marcelle Girard (2,7%) a devancé le candidat du parti municipal Force 3R, Richard St-Germain (2,2%), tout comme Pierre-Benoit Fortin (0,6%).

Le taux de participation a été établi à 56,5% des gens inscrits sur la liste électorale. Il s'agit d'un pourcentage est plus élevé qu'en 2009.

Pas de chiffre magique

Même s'il a joui d'une avance dans chacun des 16 districts, Yves Lévesque n'a toutefois pas réussi à obtenir plus de votes que l'ensemble de ses opposants réunis comme l'a fait Régis Labeaume à Québec. Il estime néanmoins avoir travaillé le plus fort qu'il pouvait. «Dans la vie, la seule chose que tu contrôles, c'est toi-même, a expliqué le maire. Le reste, tu ne peux que l'influencer. Il faut toujours s'assurer de donner le meilleur de soi-même et si tu réussis ça, tu ne peux pas t'en vouloir.»

Selon lui, personne ne peut lui reprocher de ne pas avoir toujours défendu les intérêts de la Ville de Trois-Rivières. «Soyez assurés d'une chose, je n'ai jamais pris une décision pour nuire à cette ville-là. Si on travaille pour la population, on ne prendra jamais de mauvaise décision», a fait valoir M. Lévesque, déplorant au passage les commentaires négatifs dont il a fait l'objet pendant la campagne électorale.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos