Francis Pilon, Francis Pilon
Agence QMI

Ligne Deux-Montagnes : un adolescent meurt après avoir été happé par un train

Ligne Deux-Montagnes : un adolescent meurt après avoir été happé par un train

SYLVAIN DENIS/AGENCE QMI

Francis Pilon, Francis Pilon

Un adolescent de 13 ans est mort mercredi soir après avoir été heurté de plein fouet par un train de banlieue à la gare Bois-Franc sur la ligne Deux-Montagnes.

Selon la police de Montréal, il s'agit d'un accident. La cause la plus probable serait celle de «l'inattention» de l'adolescent.

La police ignore toutefois les circonstances exactes du drame.

Le train se dirigeait vers le centre-ville lorsque l'adolescent a été happé à une traverse piétonne, en fin d'après-midi. Il a été grièvement blessé au haut et au bas du corps. Son était jugé critique lorsqu'il a été conduit à l'hôpital, où il est décédé pendant la soirée.

«Ça s'est passé en une seconde. J'ai entendu le klaxon. J'ai tout de suite vu au-dessus de mon épaule gauche un chandail rouge et un sac à dos noir glisser sous le train», a expliqué Christopher Kemp, témoin de la scène, au «24 Heures».

Une enquête a été ouverte et les policiers ont rencontré plusieurs témoins, dont le conducteur du train, un homme de 53 ans.

Cet accident n'est pas sans rappeler celui survenu à la gare Pierrefonds-Roxboro il y a près d'un an jour pour jour.

Le 12 septembre 2017, une adolescente a été traînée sur plusieurs mètres après qu'un train l'eut heurté pendant qu'elle traversait un passage pour piéton.

Dans les deux cas, la traverse piétonne n'était pas munie de barrières ou de témoins sonores et lumineux qui indiquent qu'un train approche.

Trains annulés

L'accident survenu à la gare de l'arrondissement Saint-Laurent a causé de nombreux retards et au moins neuf départs ont dû être annulés. La reprise graduelle du service a eu lieu aux alentours de 18 h.

Le service des trains de banlieue, Exo, a mis des autobus scolaires et des navettes à la disposition de ses clients pour accéder aux gares suivantes sur le trajet.

« Je suis parti du travail à 15 h 15 et je suis arrivé chez moi à 18 h 45, a expliqué Kelly-Anne Massé. J'étais dans le train quand le jeune homme a été frappé et je suis désolé pour lui. C'était horrible à voir et je compatis, mais là, on a été témoin une fois de plus d'à quel point Exo n'est pas capable de faire face à une situation de crise.»

Les clients des trains de banlieue de Deux-Montagnes subissent des retards depuis le 25 juin dernier, en raison des travaux du Réseau express métropolitain (REM). Ce chantier monopolise une voie du chemin de fer et contraint les trains à rouler sur une seule voie pendant une partie de leur trajet.

- Avec la collaboration de Cédérick Caron et de l'Agence QMI



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos