Éric Thibault
Journal de Montréal

SPVM: Deux policiers arrêtés pour avoir présumément maltraité un sans-abri

SPVM: Deux policiers arrêtés pour avoir présumément maltraité un sans-abri

Photo d'archives

Éric Thibault

Deux policiers du SPVM ont été appréhendés, mercredi, pour avoir présumément maltraité un sans-abri qu'ils auraient embarqué dans une autopatrouille et largué loin de l'île de Montréal, en 2010.

Les deux patrouilleurs ont été placés en état d'arrestation après avoir été convoqués au quartier général de la Sûreté du Québec, au terme de la réouverture de cette vieille enquête criminelle qui aurait d'abord été bâclée ou étouffée par l'ancienne direction des affaires internes de la police de Montréal, selon des informations obtenues par Le Journal.

Les deux policiers visés, qui étaient relégués à des tâches administratives depuis la réouverture de cette enquête l'an dernier, ont immédiatement été suspendus de leurs fonctions par le SPVM, nous a déclaré l'inspecteur Ian Lafrenière.

«C'est certain que personne ici n'est content de ça», a-t-il mentionné en disant espérer que ces arrestations n'affaibliront pas le partenariat que le SPVM s'efforce de créer avec les organismes qui viennent en aide aux itinérants dans la métropole.

D'après nos sources, les deux patrouilleurs, qui n'étaient pas très expérimentés au moment des infractions alléguées, ont «payé une 'ride'» à la présumée victime pour lui donner une leçon après que celle-ci eut supposément refusé d'obtempérer à leurs ordres.

Une telle pratique a déjà été décriée par le Comité de déontologie policière dans le passé.

Mais dans ce cas-ci, l'itinérant aurait physiquement été maltraité, en plus de se faire abandonner par les deux policiers bien en-dehors des limites de l'île de Montréal, en direction ouest.

Nos sources précisent qu'il s'agirait de l'un des «cas mal gérés» par l'inspecteur-chef Costa Labos, l'ex-patron de la division des affaires internes du SPVM qui est suspendu de ses fonctions depuis l'été 2017 parce qu'il fait l'objet d'allégations criminelles sous enquête par la SQ.

Rappelons que toutes les enquêtes des affaires internes du SPVM ont été confiées par le gouvernement québécois à une équipe mixte composée de membres de la SQ et d'autres corps policiers, au printemps 2017, à la suite de révélations de notre Bureau d'enquête sur des cas allégués de fabrication de preuve.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos