Sarah Daoust-Braun
Agence QMI

Yeux fermés au conseil municipal: Luc Ferrandez se défend

Yeux fermés au conseil municipal: Luc Ferrandez se défend

Sarah Daoust-Braun

Sarah Daoust-Braun

Le maire du Plateau-Mont-Royal Luc Ferrandez s'est défendu et a accusé les médias de ternir sa réputation, alors qu'il semblait somnoler lundi soir lors de la période de questions des citoyens au conseil municipal.

«J'espère que ça enregistre, il y a des limites à s'attaquer à ma réputation comme cela de façon superficielle», a critiqué l'élu mardi lors d'une mêlée de presse à sa sortie du conseil municipal.

Questionné à savoir s'il manquait de respect aux citoyens en fermant les yeux lors de la période de questions, ce dernier s'est défendu en disant que ce sont plutôt les médias qui lui manquent de respect en partageant ce genre d'information. «Lorsque je ferme les yeux dans un conseil et que ça fait les médias nationaux, on a un problème de médias.»

Luc Ferrandez a assuré qu'il ne s'était pas assoupi. « On a le droit de fermer les yeux pendant un conseil qui dure six heures alors qu'on dort quatre heures par nuit », a-t-il affirmé.

«Je suis sans doute l'un des élus qui travaillent le plus fort, qui a le plus de responsabilités, et le plus présent à la fois dans les médias et à l'hôtel de ville», a indiqué le maire du Plateau.

Pendant que son collègue Éric Alan Caldwell, responsable des transports, répondait lundi soir à une question d'un citoyen à propos de panneaux lumineux, le maire a fermé ses yeux et appuyé sa nuque sur sa chaise pendant 20 secondes.

L'élu, qui a reçu la semaine dernière une contravention pour avoir roulé à BIXI en sens inverse, semblait alors assoupi.

Une quinzaine de minutes avant la fin du conseil, Luc Ferrandez a fermé de nouveau ses yeux une vingtaine de secondes alors que son collègue M. Caldwell parlait cette fois de panneaux d'information électroniques.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos