Améli Pineda
Agence QMI

345 000 $ de contrats pour un avocat près du maire Coderre

Améli Pineda

Dernière mise à jour: 23-02-2016 | 19h13

MONTRÉAL - L'embauche sans appel d'offre d'un cinquième proche du maire Denis Coderre par la Ville de Montréal confirme qu'il faut être vigilants estiment des spécialistes.

Mardi, Projet Montréal a révélé que Montréal a octroyé, depuis novembre 2015, sept contrats pour différentes causes totalisant 345 000 $ avant les taxes à la firme de Raphaël Lescop, un avocat qui a représenté le maire Coderre.

Dans cinq des sept contrats, la Ville précise que ce sera Me Lescop, «qui a une bonne connaissance du droit municipal» qui représentera Montréal. Il touchera 295 000 $ de la somme totale des contrats.

Me Lescop a été l'avocat du maire Coderre, alors qu'il était député fédéral, entre 2005 et 2010, dans le cadre du recours en diffamation entrepris par le joueur de hockey Shane Doan.

Le maire Coderre refuse de voir son intégrité remise en question.

«Je n'accepte pas qu'on vienne jouer avec mon intégrité, a-t-il dit. Me. Lescop était à l'époque avec une autre firme d'avocat. Je ne l'ai pas vu depuis, vous m'apprenez dans quelle firme il travaille maintenant.»

Règles respectées

Même si tout a été fait selon les règles, l'administration ne doit pas se réfugier dans l'argument de la légalité prévient Rémy Trudel, ancien ministre des Affaires municipales et professeur à l'École nationale d'administration publique.

«Compte tenu du climat qu'on a connu dans les dernières années au sein des administrations municipales, on ne peut pas servir seulement l'argument de la légalité», dit M. Trudel.

Selon la Loi sur les cités et villes, Montréal peut accorder des contrats sans appel d'offres pour des services juridiques.

Si le contrat dépasse 100 000 $, il doit par contre être approuvé par le comité exécutif. Une mesure qui a été respectée pour les contrats de Me Lescop.

Solliciteur et donateurs

Me. Lescop n'a pas que représenté le maire Coderre. Il a également été solliciteur et donateur du parti Équipe Coderre. En 2013, il a donné 300 $ au parti du maire et récolté 600 $ en dons.

«Il y a un pattern, chaque fois qu'on engage les solliciteurs et les donateurs du maire ce sont toujours des gens plus compétents que nos propres employés ou d'autres entreprises privées», a souligné Émilie Thuillier, leader de Projet Montréal.

Joint au téléphone, Me. Lescop n'a pas souhaité commenter la situation. Il indiqué qu'il rappellerait le 24 Heures.

Quant à son implication dans la campagne du maire, il a indiqué «que rapidement comme ça, il n'avait pas souvenir» de son implication dans la campagne du maire.

Légalité et transparence

C'est la cinquième fois depuis le début de son mandat que le maire défend l'embauche de gré à gré de consultants qui l'ont aidé lors de sa campagne électorale en 2013.

«Il faut être vigilant. C'est normal qu'une ville puisse octroyer des contrats sans appel d'offres, ça fait même partie d'une bonne gestion. Par contre, il ne faut pas tomber dans l'abus», a souligné Michel Nadeau, directeur général de l'Institut sur la gouvernance d'organisations privées et publiques.

Lundi, M. Coderre a également défendu deux élus de son équipe qui ont sollicité des dons auprès de promoteurs immobiliers dont les projets étaient à l'étude par la Ville.

À la Ville de Montréal, on assure que c'est le Service juridique qui a choisi le cabinet de Me Lescop.

«Comme dans tous les dossiers, le choix du cabinet se fait en fonction de critères liés à leur compétence et leur expertise et en aucun cas il n'y a eu d'intervention du maire ou de son cabinet, c'est vraiment le choix du Service juridique», a indiqué Benoît Dagenais, directeur général adjoint à la Ville.

Contrats controversés

Me Raphaël Lescop
Avocat qui a représenté M. Coderre lorsqu'il était ministre
Contrat de 295 000 $ (plus taxes)
Représenter la Ville dans différentes causes

Me Richard Phaneuf
Organisateur politique de la campagne électorale du maire Coderre en 2013
Contrat de 20 000 $
Dossier pour l'ouverture des bars jusqu'à 6 h

Michel Dorais
Sous-ministre fédéral de l'Immigration lorsque M. Coderre était ministre de 2002 à 2003
Contrat de 110 000 $ (1800 $/jour)
Coordination de l'accueil des réfugiés syriens

Robert Bouvier
Solliciteur de dons pour Équipe Coderre
Contrat d'une valeur maximale de 21 000 $
Négociation avec la Fraternité des policiers et policières

Rick Leckner
Organisateur, solliciteur et donateur d'Équipe Coderre
Contrat d'une valeur maximale de 21 000 $
Participation au comité Mobilité Montréal à titre d'expert circulation
Dons sollicités auprès de promoteurs immobiliers avec qui l'arrondissement fait affaire

Pierre Gagnier
Maire de l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville
Il a sollicité des dons totalisation 800 $ auprès de promoteurs immobiliers

Catherine Clément-Talbot
Conseillère de Pierrefonds-Roxboro
Elle a sollicité des dons totalisant 400 $ auprès de promoteurs immobiliers

Aussi sur Canoe.ca


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos