Camille Gaïor
Agence QMI

Le chauffeur privé de transport adapté, annonce la STM

Le chauffeur privé de transport adapté, annonce la STM

Maxime Olivier.Photo Camille Gaïor / Agence QMI

Camille Gaïor

MONTRÉAL - Le chauffeur d'un sous-traitant de la STM, qui aurait échappé une femme en fauteuil roulant au début du mois, ne fera plus de transport adapté pour le compte de l'organisme, a-t-il été confirmé, lundi.

«Des mesures appropriées ont été mises en place dans la foulée de l'enquête interne et nous vous confirmons que le chauffeur ne travaille plus pour nous», a indiqué Amélie Régis, porte-parole de la Société de transport de Montréal (STM).

Le 2 février dernier, Maxime Olivier, atteinte d'ataxie de Friedreich, avait été victime d'une chute en transport adapté, tel que relaté dans l'édition du 11 février du 24 Heures.

Tombée de son fauteuil entre le véhicule et le trottoir, son chauffeur ne lui aurait pas porté assistance. L'étudiante qui se rendait au cégep du Vieux Montréal ce jour-là avait plutôt été aidée par un autre étudiant. Maxime Olivier ayant subi d'importantes blessures au visage, la famille a affirmé qu'elle porterait plainte à la police contre le conducteur en plus de celle déposée à la STM.

La famille émet des doutes

Mais l'annonce du congédiement du chauffeur, employé par une des 14 entreprises de taxi avec laquelle la STM fait affaire, ne rassure pas la mère de la victime.

«Vendredi dernier, Maxime a repris le transport adapté et elle dit avoir reconnu le chauffeur et sa fourgonnette», fait valoir Nathalie Bernard, qui déplore ne pas avoir été contactée par la STM depuis le lendemain de l'accident.

«Ils disent qu'ils font une enquête interne, mais ils n'ont jamais appelé pour demander la version de Maxime», déplore-t-elle.

Pour Mme Bernard, le congédiement présumé du chauffeur ne doit pas éclipser le vrai problème, soit le manque de formation et d'encadrement des conducteurs.

«Il faut que la STM se questionne pourquoi ce genre de situation arrive et comment changer les choses.»

90 % des trajets sous-traités

Rappelons que près de neuf déplacements en transport adapté sur 10 sont réalisés par les 14 fournisseurs externes de taxis, qui emploient leur propre chauffeur.

La STM assure que tous reçoivent une formation appropriée de huit à 16 heures et dispensée par le Centre de formation du transport routier.

En 2015, 28 885 clients ont été desservis par le transport adapté et ont réalisé plus de 3,6 millions de déplacements.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos