Améli Pineda
Agence QMI

Luc Ferrandez ne tentera pas sa chance à la mairie de Montréal

Améli Pineda

Dernière mise à jour: 24-01-2016 | 21h01

MONTRÉAL - Le chef intérimaire de Projet Montréal et maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, a confirmé dimanche qu'il ne comptait pas diriger son parti aux prochaines élections municipales, en 2017, parce qu'il juge que sa réputation nuirait au parti.

M. Ferrandez estime que s'il était demeuré à la tête de Projet Montréal, l'administration Coderre aurait continué à miser sur les décisions impopulaires prises sur le Plateau pour gagner des votes.

«Je sais que ce que nous faisons sur le Plateau peut faire peur et que ça ne s'applique pas à tous les quartiers. Je veux laisser la place à quelqu'un qui n'aura pas le boulet de porter une réputation», a-t-il indiqué.

Devant les membres de Projet Montréal, M. Ferrandez a annoncé qu'il renonce à briguer la chefferie du parti.

«Je ne veux pas laisser la chance au maire Coderre de jouer sa dernière carte, qui est celle de faire croire qu'on est une opposition radicale, qui n'est pas en lien avec le vrai monde», a-t-il expliqué.

M. Ferrandez avait pris la tête du parti en octobre 2014, à la suite du départ du fondateur et ancien chef de Projet Montréal, Richard Bergeron.

Il n'a pas confirmé s'il sollicitera un troisième mandat à la mairie du Plateau.

Sa décision dépendra du pouvoir accordé aux arrondissements. Récemment, le maire Coderre a demandé à Québec, qui prépare le Statut de métropole, de centraliser plusieurs des responsabilités des arrondissements.

Image à revoir

M. Ferrandez croit qu'en laissant la place à d'autres candidats, Projet Montréal pourra se donner une nouvelle image.

«J'invite tous les progressistes à se joindre au parti. Projet Montréal a besoin de se renouveler, de revoir son image et la première chose à faire pour y arriver, c'est de changer le chef», a-t-il fait valoir.

M. Ferrandez a lancé un appel à plusieurs personnalités, qui pourraient selon lui faire une différence au sein du parti.

«Même s'ils ne présentent pas, j'aimerais que Karel Mayrand, Laure Waridel, Alexandre Taillefer donnent leur appui à un candidat, proposent des solutions, viennent à un meeting», a dit le maire du Plateau.

Nouveau chef recherché

Réunis en congrès cette fin de semaine, les membres de Projet Montréal se sont prononcés en faveur d'une course à la chefferie l'automne prochain.

Plusieurs noms circulent déjà quant aux élus qui pourraient se porter candidats, dont celui de Guillaume Lavoie, conseiller de ville dans l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie.

Encore dans Rosemont, le conseiller François Limoges a confirmé être en réflexion.

La conseillère Valérie Plante, élue dans Ville-Marie, a également dit réfléchir à sa candidature.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos