Lise Millette
Agence QMI

Osheaga refusera les coiffes des Premières Nations

Osheaga refusera les coiffes des Premières Nations

Photo Facebook / Osheaga

Lise Millette

MONTRÉAL - À quelques semaines du rendez-vous musical d'Osheaga, qui doit commencer le 31 juillet au parc Jean-Drapeau de Montréal, les organisateurs ont averti les festivaliers que «le port des coiffes de guerre des Premières Nations» ne sera pas permis sur le site de l'événement.

Dans une note publiée sur la page Facebook du festival, il est précisé que cette large parure de plumes revêt une «signification spirituelle et culturelle dans la communauté autochtone», ce pour quoi le festival demande aux festivaliers de ne pas banaliser la coiffe en la réduisant à un simple «accessoire de mode».

Cet avertissement a suscité des réactions partagées. Plusieurs internautes ont salué l'initiative, qui n'est pas sans rappeler un autre événement survenu le week-end dernier au Festival folk de Winnipeg, au Manitoba, où le port de ces coiffes avait soulevé l'indignation de certains représentants autochtones.

À l'inverse, d'autres participants ont critiqué la «rectitude politique d'Osheaga».

«Il y a vraiment une exagération du politiquement correct et du ''il ne faut pas offenser personne'' au Québec», a commenté un internaute.

Ironiquement, le Festival a lui-même emprunté son nom à la culture amérindienne. Selon les informations fournies par le site internet de l'événement Osheaga réfère à la rencontre de Jacques Cartier avec les Mohawks dans les environs des rapides de Lachine.

«Les Européens agitaient leurs mains soit pour échanger une poignée de main amicale ou encore pour désigner les impressionnants rapides. Les Mohawks, surpris de cette gestuelle, se sont dit entre eux: ‘O she ha ga', c'est-à-dire les gens aux mains très agitées.»

Toujours dans la foire aux questions du Festival, il est précisé que Jacques Cartier en avait conclu que les Mohawks désignaient ainsi les rapides, alors que les Mohawks faisaient plutôt référence aux «gens aux mains agitées».

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos