Gérald Tremblay est toujours maire sur internet

Site web d'Union Montréal - Gérald Tremblay est toujours maire sur internet

Contrairement à la fiche de Gérald Tremblay qui n'a pas été mise à jour, celles des candidats ayant claqué la porte du parti, pour devenir indépendants, ont toutes été retirées.Photo Courtoisie


Étienne Laberge

MONTRÉAL - Trois semaines après la démission de Gérald Tremblay, ce dernier apparaissait toujours comme maire de Montréal et chef d'Union Montréal sur le site web du parti, lundi après-midi.

Plongé dans la tourmente à la suite des révélations de la commission Charbonneau, Union Montréal semble avoir du mal à s'ajuster à la réalité changeante des derniers jours. Le parti accuse un sérieux retard sur son site internet.

Gérald Tremblay y figure toujours comme maire de la métropole, maire de l'arrondissement de Ville-Marie et chef du parti, et ce, 21 jours après son retrait de la vie politique.

Sous le titre, écrit en majuscules, «LE CHEF», on peut y lire qu'«en plus d'être maire, président de la CMM et du conseil d'agglomération, Gérald Tremblay assume d'autres responsabilités au sein d'instances canadiennes ou internationales.»

Contrairement à la fiche de Gérald Tremblay qui n'a pas été mise à jour, celles des candidats ayant claqué la porte du parti, pour devenir indépendants, ont toutes été retirées.

«C'est bizarre qu'on nous ait enlevés en quelques heures, mais que Gérald Tremblay y soit encore», a lancé Lionel Perez, qui a quitté Union Montréal il y a 12 jours.

Il en va ainsi du nouveau maire de la ville, Michael Applebaum, qui a aussi disparu de la page web parce qu'il est devenu conseiller indépendant.

Cet imbroglio survient au moment où Union Montréal traverse sa troisième vague de départs en moins d'un mois. Il ne compte plus que 46 élus sur 67.

Chez Union Montréal, on s'explique mal pourquoi le nouveau chef, Richard Deschamps, ne figure pas à la place de Gérald Tremblay.

«C'est un oubli, c'est aussi bête que ça, a indiqué Richard Mimeau, le directeur du parti. On vit une période de remous, et changer le site web n'était pas notre priorité.»

Quelques minutes après l'entrevue accordée à 24 heures, la photo de Gérald Tremblay a été retirée.

La fiche du nouveau chef, Richard Deschamps, attendait toujours des modifications.


Vidéos

Photos