Le candidat devra respecter quatre conditions

Maire

Richard Bergeron Photo: Agence QMI / Archives

MONTRÉAL - À la sortie d'un caucus spécial de Projet Montréal, le chef du parti Richard Bergeron, s'est dit prêt à appuyer un candidat des autres formations politiques afin de combler le poste de maire par intérim à la Ville, à condition que celui-ci réponde à quatre critères bien précis.

Tout d'abord, M. Bergeron a souligné que le contexte économique actuel ne se prête pas à l’augmentation de taxes foncières de 3,3 % annoncée récemment par Union Montréal, et exige donc du candidat qu'il retire l'augmentation de la taxe d'eau de 1,1 % en 2013.

M. Bergeron exige aussi de rapatrier immédiatement la ligne éthique au Vérificateur général, de mettre en place un comité exécutif composé de membres de tous les partis, et enfin un gel des tarifs de transport en commun pour 2013.

«C'est une hausse trois fois supérieure à l'inflation que les usagers ont eu à subir dans les dernières années, il est temps qu'ils puissent souffler au moins une année», a-t-il déclaré.

Jeudi soir, les élus d'Union Montréal ont annoncé qu'ils choisissaient Richard Deschamps comme candidat à l'élection intérimaire du 16 novembre.

Un choix que ne désapprouve pas Projet Montréal, tant que M. Deschamps respecte les quatre conditions proposées par M. Bergeron. Projet Montréal n'exclut pas non plus de présenter son propre candidat.


Vidéos

Photos