Maxime Deland
Agence QMI

Disparition de deux adolescentes : un poste de commandement de la SQ à Kitigan Zibi

Disparition de deux adolescentes : un poste de commandement de la SQ à Kitigan Zibi

Photo d'archives, Joël Lemay

Maxime Deland

Dix ans jour pour jour après la mystérieuse disparition de deux adolescentes près de Maniwaki, en Outaouais, la Sûreté du Québec installera jeudi son poste de commandement mobile dans la réserve de Kitigan Zibi, afin de recueillir des informations qui pourraient faire débloquer l'enquête.

Le 6 septembre 2008, Maisy Odjick, 16 ans et son amie Shannon Alexander, 17 ans, ont été vues pour la dernière fois dans la réserve algonquine de Kitigan Zibi. Depuis ce jour, leurs proches n'ont plus jamais eu de nouvelles des deux jeunes femmes.

Les deux adolescentes autochtones devaient se rendre à une fête qui se tenait à la polyvalente locale. Lorsque le père de Shannon est rentré chez lui, il a constaté que tous les effets personnels des deux amies se trouvaient encore à leur place, malgré leur absence prolongée.

Au fil de l'enquête sur cette double disparition, les policiers de la SQ ont exclu plusieurs hypothèses, dont celle de la fugue. Il semble que rien dans le contexte familial ou social des deux adolescentes ne pourrait les avoir poussées à partir d'elles-mêmes.

Certaines informations provenant du public avaient amené les policiers à effectuer un blitz de recherches en juillet 2017 dans la rivière longeant le chemin Paganakomin Mikan, à Kitigan Zibi.

Les enquêteurs des crimes contre la personne de la SQ dépêchés sur les lieux cherchaient des indices qui auraient pu leur permettre de résoudre l'enquête ou à tout le moins, les orienter dans leurs démarches.

Mais les recherches n'avaient malheureusement rien donné.

Le poste de commandement mobile de la SQ sera installé à compter de 13 h, jeudi, au Centre culturel de Kitigan Zibi, situé au 54, Makwa Mikan.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos