Jean-François Desbiens
Agence QMI

Rage au volant: un procès très bref à Bromont

Rage au volant: un procès très bref à Bromont

Photo Fotolia

Jean-François Desbiens

GRANBY | Le procès des trois jeunes hommes accusés relativement à une histoire de rage au volant à Bromont en décembre 2016 a été très bref.

Deux d'entre eux ont enregistré un plaidoyer de culpabilité à des accusations réduites, l'autre a été déclaré coupable par le juge Serge Champoux de la Cour du Québec, vendredi, au palais de justice de Granby, en Montérégie.

La victime, Benoît Vézina, avait eu le fémur gauche fracturé lors de l'altercation survenue sur la route 241. Le sexagénaire a été le premier témoin appelé à la barre par la poursuite.

«Sur le boulevard Pierre-Laporte, à un feu de circulation, les jeunes m'ont bloqué le chemin en s'immobilisant devant moi. Je les ai dépassés par la gauche. On a joué au chat et à la souris pendant un moment. Ils me dépassaient et ralentissaient. Puis, ils ont commencé à me dépasser par la droite. Ils se sont mis à me lancer des objets. Un moment donné, j'ai reçu un objet plus gros que les autres. Je me suis arrêté pour voir s'ils avaient fait des dommages sur mon véhicule», a-t-il raconté au juge.

«C'est alors que les trois sont arrivés, ont débarqué de leur véhicule et se sont approchés de moi en m'engueulant. On s'est empoignés par le collet moi et deux des gars. Un certain moment donné, j'ai reçu un coup sur le fémur gauche. Là je savais que ma jambe était cassée. Je n'avais plus de point d'appui. Je me suis écrasé au sol. Ma première réaction a été de prendre le plus d'informations visuelles possible, comme le numéro d'immatriculation de leur véhicule. J'ai été incapable de reconnaître leurs visages, c'était en pleine noirceur», a témoigné Benoit Vézina.

Raphaël Marceau a été trouvé coupable de voies de fait avec lésions. Arrêté en vertu d'un mandat à son arrivée au palais de justice de Granby vendredi matin, le juge a demandé que l'individu de 21 ans demeure en détention en attendant les représentations sur sa peine le 15 mars prochain.

Les deux autres accusés ont enregistré des plaidoyers.

Yan Thibault a reconnu sa culpabilité à une accusation de voies de fait simple. Mathieu Laporte, le conducteur du véhicule, à un chef de complicité après les faits.

Les deux hommes de 19 ans demeurent en liberté et reviendront en cour pour leur sentence le 26 avril prochain.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos