Emmanuel Martinez
Agence QMI

Perquisition dans un club échangiste de Laval

Perquisition dans un club échangiste de Laval

Agence QMI

Emmanuel Martinez

La police de Laval a mené une perquisition au club échangiste Frenchkiss, dans la nuit de vendredi à samedi.

Ce club privé est situé dans un bâtiment commercial au 1731, rue Cunard, près de l'intersection des autoroutes 440 et 15.

«Assurément, il ne respectait pas le zonage. Dans ce quartier-là, c'est industriel. On ne peut pas avoir un bar», a dit la porte-parole du Service de police de la Ville de Laval, Geneviève Major, en entrevue téléphonique à l'Agence QMI.

Elle a expliqué que des vérifications étaient en cour pour savoir si les propriétaires de l'endroit avaient un permis de vente d'alcool, mais la police n'était pas en mesure de dire dimanche si c'était le cas. Sur son site web, le club Frenchkiss dit offrir un «bar alcoolisé payant».

Une trentaine de policiers ont participé à la perquisition. Un bilan détaillé devait être fourni lundi concernant de possibles arrestations pour cette enquête nommée Alambic qui dure depuis environ un an.

«On a eu quelques plaintes du public qui nous ont mis la puce à l'oreille», a précisé Geneviève Major.

Sur son site internet, le club Frenchkiss affirme organiser des soirées libertines avec une capacité pouvant atteindre 500 personnes.

«Nous vous offrons 12,500 pieds carrés d'espaces afin que vos désirs deviennent réalité, écrivent les propriétaires sur leur site web. Nos événements ne sont pas axés principalement sur le sexe mais plutôt sur la danse, la sensualité, les rencontres et la discussion.»

Cet établissement se divise en trois sections, la section club et lounge coquin, la section des chambres privées et finalement celle du lounge libertin.

Né en 2014, ce club dit être le rejeton de l'Éclipse-Night-Club qui était situé à l'angle du boulevard Rosemont et de l'avenue Christophe-Colomb à Montréal.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos