André St-Pierre
Agence QMI

Maison Redpath: déception d'Héritage Montréal

Maison Redpath: déception d'Héritage Montréal

La maison Redpath est située sur l'avenue du Musée, à Montréal. Photo Joel Lemay / Agence QMI

André St-Pierre

MONTRÉAL - Héritage Montréal qui mène une campagne depuis des années pour sauver et mettre en valeur la maison Redpath de l'avenue du Musée, à Montréal, s'est dit déçu de la décision de Québec de ne pas assurer la sauvegarde de ce site historique.

Vendredi, en début de soirée, le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, qui était intervenu le 17 février pour stopper les travaux de démolition de la maison historique, a annoncé que les analyses effectuées par son ministère «ont démontré que la maison Redpath ne présente pas un intérêt patrimonial national justifiant son classement».

«C'est sûr que nous sommes décus, a indiqué Dinu Bumbaru, directeur des politiques chez Héritage Montréal, en entrevue téléphonique avec l'Agence QMI, samedi après-midi. Nous avons les mêmes mots qu'en 1973, lorsque la maison Van Horne a été démolie. Nous avons encore l'impression que les pouvoirs publics, qui devraient être les protecteurs du patrimoine, ont failli à leur devoir.»

Histoire

La maison Redpath est associée au riche industriel John Redpath, fondateur de la raffinerie de sucre qui porte son nom et qui s'est aussi distingué comme promoteur de la construction du canal Lachine. Une première maison, maintenant démolie, avait été construite au milieu du XIXe siècle pour M. Redpath. Cependant, celle qui a fait l'objet d'une évaluation et dont on parle aujourd'hui est une unité d'une maison jumelée construite en 1886 pour deux des enfants de John Redpath, Emily et Francis Robert Redpath.

M. Bumbaru ne comprend pas que la maison Redpath ait ainsi été laissée à l'abandon pendant plus de 25 ans, sans que la Ville de Montréal n'intervienne activement. Déjà en mai 1986, Héritage Montréal et Sauvons Montréal avaient écrit à la Ville afin de mettre en place des procédures pour protéger et conserver l'édifice, ce qui n'a pas donné le résultat escompté, pas plus que les nombreuses autres démarches entreprises au fil des ans.

La maison appartient depuis 1986 à des membres de la famille Sochaczevski, qui ont déjà manifesté leur intention de la détruire pour faire place à un immeuble d'habitation.

«Présentement, nous suivons la situation et nous invitons la population à s'exprimer, a dit M. Bumbaru. Il est important que la population se manifeste auprès du maire Coderre pour sauver l'endroit.»

Une localisation importante

Pour Héritage Montréal, la maison Redpath est un élément marquant du paysage urbain de l'avenue du Musée. M. Bumbaru conteste l'analyse du ministère voulant que cette maison «ne présente plus suffisamment d'éléments caractéristiques pour justifier son classement».

«Sa localisation est un argument important, capital, a souligné M. Bumbaru. Elle fait partie de l'expérience du paysage urbain dans ce secteur historique, le Mille Carré de Montréal.»

Une bonne décision selon le maire

Questionné sur le dossier Redpath, le maire de Montréal, Denis Coderre a indiqué samedi qu'il avait décidé d'autoriser la démolition de l'édifice «en toute connaissance de cause».

«Je me suis appuyé sur des faits, notamment concernant la sécurité, et c'était la bonne décision à prendre, a dit le maire. Le ministre Kotto est manifestement arrivé aux mêmes conclusions et nous pouvons maintenant tourner la page sur ce dossier.»

Quant aux propriétaires de la maison, des membres de la famille Sochaczevski, ils n'avaient pas retourné les appels de l'Agence QMI en soirée, samedi.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos