Société du Vieux-Port: examen de A à Z

Montréal

Cet examen qui s'étendra en principe jusqu'au mois de janvier ou février. Photo Étienne Laberge / Archives / Agence QMI


Huguette Young

OTTAWA - La Société immobilière du Canada a entrepris un examen de A à Z de toutes les activités, dépenses, biens et pratiques de gestion de la Société du Vieux-Port de Montréal, a confirmé une porte-parole, Manon Lapensée.

Pour l'heure, Mme Claude Benoit demeure la présidente-directrice générale du Vieux-Port, mais elle relève maintenant de la Société immobilière dirigée par Mark Laroche.

«Son titre, c'est la pdg de la Société du Vieux-Port, a précisé Mme Lapensée. Ça peut toujours changer, mais aucune décision n'a été prise à ce point-là. C'est tout nouveau pour nous.»

En disant que la Société du Vieux-Port méritait «une bonne gestion et une bonne gouvernance», la ministre des Travaux publics, Rona Ambrose, a annoncé jeudi que le conseil d'administration du Vieux-Port avait été dissous et que la gestion de cette société relèverait dorénavant de la Société immobilière.

L'Agence QMI a relevé plusieurs exemples de dépenses excessives au sein de la haute direction du Vieux-Port. Or, Mme Lapensée n'a pas voulu s'aventurer sur ce terrain.

«On ne peut pas commenter à ce sujet, a-t-elle repris, parce qu'on ne fait pas partie de cela. Mais on veut étudier la société au complet pour avoir un vrai portrait de la société, de l'entité, et après, on prendra des décisions.»

Cet examen qui s'étendra en principe jusqu'au mois de janvier ou février, a été confié à un groupe indépendant d'experts. C'est un examen distinct de celui mené par le vérificateur général du Canada, Michael Ferguson. Son rapport est prévu pour le printemps.

Entre-temps, rien n'a changé au Vieux-Port. Les employés conservent leur emploi «et on procède avec la programmation comme avant», a terminé Mme Lapensée.


Vidéos

Photos