Sarah Bélisle
Agence QMI

Le trafic montréalais cartographié

TranspoCamp - Le trafic montréalais cartographié

© Agence QMI / Archives


Sarah Bélisle

MONTRÉAL – Les stations de Bixi sont-elles placées de la meilleure manière possible à travers les rues de Montréal? C'est l'une des questions auxquelles ont tenté de répondre une poignée de mordus d'informatique lors du TranspoCamp de Montréal, jeudi.

Pour ce faire, l'équipe a créé de toutes pièces une carte des intersections les plus achalandées de la ville en termes de piétons, de cyclistes et d'automobilistes.

Attablés devant leurs ordinateurs où se chevauchaient cartes et lignes de codage informatique, ils sont parvenus à élaborer la carte en question à l'aide des données de comptage fournies par la Ville de Montréal plus tôt cette semaine, selon la formule «open data».

En milieu d'après-midi, ils en étaient à effectuer des tests avec quelque 1700 intersections qui apparaissaient sur l'image de l'île de Montréal.

À cette carte de la densité du trafic montréalais, ils comptaient ensuite superposer celle des stations de Bixi.

«On va pouvoir voir quels coins sont bien desservis et quels endroits mériteraient d'avoir une station», a expliqué William Lachance, un informaticien membre de l'équipe.

La carte du trafic montréalais pourrait bien être utilisée pour répondre à de nombreuses autres questions, a-t-il indiqué. Plus les différents organismes mettront à la disposition des développeurs informatiques des données, plus les possibilités seront grandes, a fait valoir M. Lachance.

À cet égard, la Société de transport de Montréal (STM) divulguera ses horaires au début de l'année 2012.

«Et c'est toujours intéressant de pouvoir baser ses opinions sur des données brutes», a souligné M. Lachance.

Brasser des idées

Le TranspoCamp se voulait un rendez-vous pour les développeurs d'applications pour téléphones intelligents et autres outils web, ainsi que pour les fans de transport.

Si peu de férus d'informatique se sont toutefois déplacés pour l'occasion, plus d'une centaine de personnes sont venues discuter transport pendant toute la journée. Des représentants de diverses sociétés de transport de la région étaient d'ailleurs sur place.

L'idée de mieux organiser l'utilisation de plusieurs transports à la fois a retenu l'attention. Les intervenants se sont creusé la tête afin de dénicher des solutions qui faciliteraient le transport intermodal. Par exemple, la mise en place d'un système d'information en temps réel commun à tous les modes de transport a été mentionnée.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos