Oui aux bibliothèques publiques disent les Québécois

Sondage - Oui aux bibliothèques publiques disent les Québécois


Don Peat/ Agence QMI

Les Québécois tout comme les Canadiens tiennent à leur bibliothèque municipale, selon ce que révèle un sondage exclusif Léger Marketing mené pour le compte de l’Agence QMI.

En effet, une grande majorité de Canadiens d’un océan à l’autre tient à ce que leur municipalité continue à financer les bibliothèques, une priorité à leurs yeux. Le financement des transports en commun est également prioritaire, estiment 76 % des personnes interrogées.

Par contre, les zoos ne passent pas la rampe.

Dans l’ensemble, 84 % des sondés estiment que c’est au secteur public de gérer les bibliothèques. Quelque 10 % d’entre eux préfèrent le secteur privé. Environ 84 % des Québécois ont dit favoriser un scénario public. Cette proportion était de 85 % en Ontario et de 87 % en Saskatchewan et au Manitoba.

Quand il s’agit de bibliothèques municipales, il est clair que les Canadiens et les Québécois s’attendent à ce que les municipalités assurent leur financement.

« C’est partout pareil », a précisé le vice-président de Léger Marketing, Dave Scholz.

Quelque 73 % des Québécois (contre 76 % à l’échelle du pays) estiment qu’il revient aux villes de financer le transport en commun. Environ 21 % des Québécois opteraient plutôt pour le secteur privé (24 % à l’échelle du pays).

Le déneigement des rues devrait également relever des municipalités, croient 60 % des Québécois, mais les zoos n’ont pas la cote. Une majorité, 58 % des Québécois, préfère que le secteur privé s’occupe de l’entretien des zoos. Cette proportion est de 45 % dans l’ensemble du pays.

Environ 33 % des Québécois ont dit opter pour le secteur public.

Ce sondage a été réalisé du 25 au 27 juillet auprès de 1570 personnes.


Vidéos

Photos