Le virus de la grippe est en avance

Cette année - Le virus de la grippe est en avance

Depuis la fin octobre, il y a eu quatre éclosions dans des centres d'hébergement de Montréal, de Chaudière-Appalaches et de la Mauricie/Centre-du-Québec.Photo Archives / Agence QMI


Johanne Roy

QUÉBEC - La saison grippale est en avance cette année dans quelques régions du Québec. La semaine dernière, les laboratoires sentinelles ont détecté 33 cas d'influenza de type A et un de type B, selon les plus récentes données fournies par le ministère de la Santé.

En comparaison, la saison 2011-2012 s'était amorcée à la fin de janvier 2012. Le pic d'influenza était survenu à la mi-mars.

L'indice grippal est encore faible, mais en légère hausse. Des cas de grippe ont jusqu'ici été décelés à Québec et à Montréal, ainsi qu'en Mauricie/Centre-du-Québec, dans la région de Chaudière-Appalaches et en Montérégie.

Depuis la fin octobre, il y a eu quatre éclosions dans des centres d'hébergement de Montréal, de Chaudière-Appalaches et de la Mauricie/Centre-du-Québec.

Selon le ministère, ces éclosions hâtives rappellent l'importance de protéger rapidement les personnes les plus vulnérables contre les complications de la grippe. Il est toujours temps de recevoir le vaccin, souligne-t-on.

Dans la région de Québec, 10 300 personnes ont reçu le vaccin antigrippal lors des cliniques de vaccination massive qui se sont déroulées au cours de la première semaine de novembre.

«On a observé une augmentation de 7 % par rapport à l'an dernier. Notre objectif est que 80 % des personnes vulnérables soient vaccinées», a indiqué Marianne Potvin, à l'Agence de santé de Québec.

On dénombre 101 520 personnes vulnérables dans la région de Québec, pour lesquelles le vaccin est gratuit. À noter que les personnes obèses, dont l'indice de masse corporelle est plus grand ou égal à 40, font partie des groupes à risque ciblés par la santé publique.

Le calendrier de vaccination gratuite est accessible sur le site de l'agence pour les personnes visées, à savoir celles qui ont 60 ans et plus, les bébés de 6 à 23 mois, ainsi que les personnes qui en prennent soin, les gens atteints d'une maladie chronique, de même que le personnel des établissements de santé.

Par ailleurs, d'autres virus respiratoires, comme le syncytial, circulent au Québec.


Vidéos

Photos