Agence QMI
Agence QMI

Signes religieux : le maire de Pierrefonds s'en prend à la CAQ

Signes religieux : le maire de Pierrefonds s'en prend à la CAQ

Dimitrios Jim BeisPhoto d'archives, Agence QMI

Agence QMI

Le maire de l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro à Montréal, Dimitrios Jim Beis, attaque les «politiques perçues comme racistes» de la Coalition avenir Québec, qui souhaite interdire le port de signes religieux chez les employés de l'État en position d'autorité.

«La CAQ instrumentalise la laïcité comme un cheval de Troie pour la mise en oeuvre de politiques d'exclusion et de division. Aucun Québécois ne devrait avoir à choisir entre sa carrière et sa foi», a écrit M. Beis, dans une publication sur Facebook, mardi.

Selon le maire, la CAQ «dicte comment un homme ou une femme devrait s'habiller», ce qui n'est pas le rôle de l'État, soutient-il.

«Luttons contre l'ignorance par l'éducation et travaillons ensemble à la construction d'une société plus harmonieuse et inclusive pour les générations futures», a-t-il également indiqué.

Mardi, le député désigné de Borduas, Simon Jolin-Barrette, a souligné que la CAQ allait consulter les partis d'opposition avant de légiférer.

«C'est important d'adopter une loi qui va consacrer la laïcité de l'État, mais, très certainement, on va collaborer avec les partis d'opposition», a précisé M. Jolin-Barrette, lors d'un point de presse, mardi.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos