Camille Garnier
Journal de Montréal

Québec Solidaire bombe le torse

Québec Solidaire bombe le torse

Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé, les co-porteparoles de Québec Solidaire ont éloigné hier l'idée d'une alliance avec le PQ sans y fermer définitivement la porte.Photo Camille Garnier

Camille Garnier

Au lendemain d'une soirée électorale marquée par un score historique et l'élection de dix députés, les porte-paroles de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé, se sont définis comme «la vraie force d'opposition» au premier ministre élu François Legault.

« Il y a plusieurs personnes qui se réveillent ce matin et qui ont peur (...) je tiens à dire aux gens que Québec solidaire est clairement la véritable opposition officielle de la prochaine législature » a affirmé la co-porte-parole du parti de gauche Manon Massé lors d'un point presse à Montréal cet après-midi.

Interrogé sur les convergences entre Québec Solidaire et le PQ, Gabriel Nadeau-Dubois a tenu à réaffirmer la singularité de son parti.

« Nous ne sommes pas le petit frère énervant du PQ. Je pense qu'il faut changer le cadre d'analyse. (...) On est un nouveau mouvement politique qui incarne quelque chose de différent en politique québécoise. »

S'il n'a pas définitivement fermé la porte à toute alliance avec le parti de Jean-François Lisée, M. Nadeau-Dubois a martelé que la politique de QS ne pouvait se résumer à une question de « vases communicants » avec le PQ.

Scrutin

En ce qui concerne les mois à venir et le nouveau gouvernement, Mme Massé a ajouté qu'elle veillerait à ce que François Legault tienne sa promesse concernant une réforme du mode de scrutin.

François Legault a plusieurs fois répété que si son parti était élu il introduirait un mode de scrutin proportionnel mixte durant sa première année de pouvoir.

« C'est un dossier que je vais prendre et suivre personnellement, et j'en ai déjà avisé M. Legault hier soir » a dit Manon Massé.

Environnement

Les représentants de Québec solidaire ont aussi fait savoir qu'ils seraient particulièrement attentifs à la manière dont le nouveau gouvernement caquiste gérerait les dossiers environnementaux.

Ils ont répété leur opposition farouche à l'exploitation des hydrocarbures en sol québécois ainsi qu'à la construction d'un troisième lien entre Québec et Lévis, l'une des promesses de campagne du premier ministre élu.

« Sol Zanetti et Catherine Dorion ont fait campagne à Québec (...) en demandant à la population un mandat pour se battre contre cette fausse solution » a indiqué Gabriel Nadeau-Dubois.

Pas surprise

Interrogée sur les résultats de la veille, Manon Massé a dit ne pas être surprise des bons résultats de son part et de ses dix députés élus.

« Je pense que dix représente pas mal ce qu'on vous a annoncé depuis des mois et des mois. Au printemps, on a fait des rassemblements à Sherbrooke, à Rouyn-Noranda à Québec. On savait que ces circonscriptions étaient prenables et je pense qu'on a fait le travail qu'il fallait pour atteindre nos objectifs. »



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos