Patrick Bellerose
Agence QMI

Passage d'une tornade: tous les chefs font un détour par Gatineau

Passage d'une tornade: tous les chefs font un détour par Gatineau

CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

Patrick Bellerose

Philippe Couillard, Jean-François Lisée, François Legault et Manon Massé ont dévié de leur plan de campagne électorale samedi pour se rendre à Gatineau, afin de constater les dégâts laissés par le passage d'une tornade hier.

Le premier ministre libéral sortant Philippe Couillard s'est rendu seul en Outaouais, sans les médias qui suivent sa campagne électorale. «Il y va en tant que premier ministre, a expliqué sa porte-parole, Joçanne Prévost. Nous ne voulons pas en faire une activité partisane de campagne. On parle de centaines de personnes qui sont dans des centres d'hébergement. Loin de nous l'idée de politiser notre passage en Outaouais.»

Les trois chefs d'opposition ont pour leur part invité leurs caravanes de journalistes à les suivre sur les lieux du sinistre. Ainsi, huit autobus d'employés politiques et de médias débarqueront dans les rues touchées par la tornade.

«Je me suis posé la question : si on n'était pas en campagne électorale, qu'est-ce que je ferais ? Quand il y a eu des inondations, j'y suis allé comme chef de l'opposition. Quand il y a eu la canicule, je suis intervenu dans la canicule. Alors, je me suis dit, je vais faire ce que je ferais si on n'était pas en campagne électorale», a expliqué le chef péquiste Jean-François Lisée samedi matin.

Visite commune

Il affirme avoir consulté le maire de Gatineau, Maxime Pedneau-Jobin, au préalable pour s'assurer que sa présence ne nuirait pas à l'intervention des autorités. «Il nous a dit qu'il n'y a aucun problème», assure M. Lisée. «Comme chef de l'opposition officielle, comme chef de parti, je trouve que ma place est là ce matin», a-t-il ajouté.

Le chef caquiste François Legault s'est également entretenu avec M. Pedneau-Jobin avant de modifier son horaire samedi.Philippe Couillard et Jean-François Lisée doivent visiter ensemble la zone sinistrée vers 11 :00 samedi.

François Legault, lui, arrivera à Gatineau au cours de l'après-midi.

M. Lisée a justifié ce changement d'horaire par la nécessité d'observer les effets des dérèglements climatiques, qui sont appelés à s'intensifier. Être sur le terrain et parler aux autorités permet de comprendre «comment est-ce qu'un gouvernement du Parti québécois peut mieux préparer les villes, la Sécurité publique, la Santé publique pour faire en sorte qu'on soit bien outillés pour répondre rapidement à ce genre d'événements», a-t-il expliqué.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos