Agence QMI
Agence QMI

À peine élu, Doug Ford est loin de faire l'unanimité

À peine élu, Doug Ford est loin de faire l'unanimité

Doug Ford Photo Archives / Agence QMI

Agence QMI

Le nouveau chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario, Doug Ford, vient à peine d'être élu chef du Parti progressiste conservateur de l'Ontario (PPCO) qu'il doit déjà faire face aux critiques.

Le frère de l'ancien maire de Toronto Rob Ford est loin de faire l'unanimité chez les électeurs, selon un sondage de la firme Forum Pool réalisé pour le «Toronto Star» au lendemain de la victoire serrée et contestée du politicien.

Le coup de sonde révèle que 48 % des électeurs ontariens désapprouvent le choix de Doug Ford comme chef du PPCO, contre 36 % qui sont en faveur.

Déjà comparé à Donald Trump en raison de ses positions populistes, le chef hérite néanmoins d'un parti qui a le vent dans les voiles. Le même sondage indique que le PPCO récolte actuellement 44 % des intentions de vote, contre 27 % pour le NPD de l'Ontario et seulement 23 % pour le Parti libéral de l'actuelle première ministre Kathleen Wynne.

Cette course avait été déclenchée après la démission, en janvier dernier, de l'ancien chef Patrick Brown en raison d'allégations d'inconduite sexuelle. Ce dernier avait tenté de se présenter à sa propre succession, avant de se retirer il y a deux semaines.

Les élections provinciales ontariennes auront lieu le 7 juin prochain.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos